La Ville de Montréal vous demande votre avis sur le réseau cyclable


Avouez-le, vous en rêviez! Enfin, l’occasion de dire à la Ville tout ce que vous pensez à propos du partage du réseau cyclable montréalais se présente. On parle souvent du difficile partage de la route entre les cyclistes, les automobilistes et les piétons. Mais on aborde moins souvent la cohabitation peu harmonieuse qui existe sur les pistes cyclables, souvent envahies par des adeptes de la course à pied, des poussettes ou des scooters électriques.

La Commission permanente sur le transport et les travaux publics invite donc la population à participer à l’assemblée publique itinérante qui portera sur la question du partage du réseau cyclable montréalais, et ce afin de donner suite à une demande citoyenne.

La commission se penchera sur la problématique de compatibilité entre les différentes types de déplacements sur les pistes cyclables : à pied, tant au pas de marche qu’au pas de course, en patins à roues alignées, en planche à roulettes, en aide à la mobilité motorisée ainsi qu’en scooter et en vélo électriques.

À partir d’ici, je vous laisse avec le reste du communiqué de presse. Je vous invite à participer à cette démarche. C’est l’occasion où jamais de réclamer un réseau cyclable efficace donnant une forte prédominance aux cyclistes et, par vos commentaires et vos mémoires, de proposer des solutions au niveau de la cohabitation ou au niveau des infrastructures, par exemple.

Consultez des documents pertinents sur cette page du site Internet de la Ville de Montréal. Vous y trouverez notamment une synthèse du dossier très intéressante.

Des experts de la Ville répondront à vos questions

Ainsi, dans le cadre de cette assemblée, il est prévu de réserver la première séance publique à la présentation de l’information technique caractérisant la configuration du réseau cyclable montréalais et les différents groupes d’utilisateurs se côtoyant sur ses pistes. Les représentants de la Division des transports actifs et collectifs, de la Direction des transports de la Ville de Montréal, se chargeront de cette présentation. À cette occasion, le public aura la possibilité de poser des questions aux experts. Par la suite, les personnes qui le souhaitent seront invitées à prendre la parole lors de l’une ou l’autre des trois séances réservées à l’audition des commentaires et au dépôt des mémoires. Quant à la dernière séance inscrite au calendrier 2011, elle vise l’adoption des recommandations de la commission, le cas échéant. »

L’assemblée de consultation publique se tiendra comme suit :

HEURE   19 H 00
DATES  
ET 
Le 22 septembre 2011 − Présentation du dossier (Centre-ville)
Hôtel de ville, salle du conseil, 275 rue Notre-Dame Est / Métro  Champ-de-Mars
LIEUX  
www.stm.info
Le 26 octobre − Audition des commentaires et dépôt des mémoires (Nord-Ouest de l’île)
Centre communautaire de l’Est, 9665 boul. Gouin Ouest / lignes 68, 268, 213 et gare Sunnybrooke
Le 27 octobre − Audition des commentaires et dépôt des mémoires (Centre-Est de l’île)
Arrondissement de Ville-Marie, salle du conseil, 800 Boul. de Maisonneuve Est / Métro Berri-Uqam
Le 23 novembre − Audition des commentaires et dépôt des mémoires (Sud-Ouest de l’île)
Arrondissement de Verdun, salle du conseil, 4555 rue De Verdun / Métro Verdun
Le 1er décembre − Adoption des recommandations (Centre-ville)
Hôtel de ville, salle du conseil, 275 rue Notre-Dame Est / Métro Champ-de-Mars

Documentation 

Le document de soutien à l’assemblée publique peut être consulté dans les bureaux Accès Montréal et les bureaux d’arrondissement, les hôtels de ville des villes de banlieue, de même qu’à la Direction du greffe, salle R-134 à l’hôtel de ville de Montréal. Le document est également accessible sur le site Internet des commissions : www.ville.montreal.qc.ca/commissions

Inscription

Les personnes qui souhaitent participer à la période de questions et de commentaires du public sont priées de s’y inscrire, à l’avance, en communiquant avec la Direction du greffe au 514 872-3770 ou par courriel à l’adresse suivante : commissions@ville.montreal.qc.ca. Il est également possible de prendre la parole en s’inscrivant sur place, et ce 30 minutes avant le début de la séance.

Les commissions permanentes sont des instances de consultation publique instituées par le conseil municipal et le conseil d’agglomération. Conformément à la Loi sur les cités et villes et à la Charte de la Ville de Montréal, leur mission consiste à éclairer la prise de décision des élus municipaux et à favoriser la participation des citoyennes et citoyens aux débats d’intérêt public.

La Commission sur le transport et les travaux publics est présidée par M. Luis Miranda, conseiller de ville et maire de l’arrondissement d’Anjou. Quant à Mme Elsie Lefebvre, conseillère de ville à l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, elle agit en tant que vice-présidente. Les membres de la commission sont : M. Maurice Cohen, conseiller de ville à l’arrondissement de Saint-Laurent; Mme Véronique Fournier, conseillère de ville à l’arrondissement du Sud-Ouest; Mme Ann Guy, conseillère d’arrondissement à l’arrondissement de Verdun; M. Beny Masella, maire de la Ville de Montréal-Ouest; M. Alex Norris, conseiller de ville à l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal; M. Lionel Perez, conseiller à l’arrondissement de Côte-des-Neiges−Notre-Dame-de-Grâce; M. François Robert, conseiller d’arrondissement à l’arrondissement de L’Île-Bizard−Sainte-Geneviève; M. Edgard Rouleau, maire de la Cité de Dorval et M. Bertrand Ward, conseiller de ville à l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro.

Publicités

5 commentaires

  1. Merci beaucoup, tu es bien informé!

    Merci aussi pour les photos des cyclofrustrations qui subsistent à plusieurs endroits de la piste Claire-Morissette (il est évident que la piétonne du Quartier des spectacles pense qu’il s’agit d’un trottoir) et de la piste Rachel (bien que la partie plus à l’ouest est plus problématique).

    Quant à nous, nous attendons une piste le long de la rue St-Dominique dans la Petite Italie (ouest de la Petite-Patrie) et Villeray, et un lien plus sécuritaire pour les cyclistes et pour les piétons avec le Plateau/Mile-End et la piste/bande Clark/St-Urbain. Mais je ne vois rien à propos du Centre-Nord de Montréal, où est-ce que nous devons nous inscrire?

    Il est également question de prolonger la piste St-Zotique vers l’ouest (elle prend fin juste à l’ouest de de Lorimer) mais il faudrait pour ce faire supprimer des stationnements pour les bagnoles, parce que la voie y est plus étroite.

    Et il faudra envisager la déneigement des pistes, comme à Copenhague et d’autres villes nordiques.

  2. Faudrait aussi que les authorités s’enlève la tête de dedans le … arrête de faire les hypocrites et que la reglementation soit ajuster aux nouvelles réalités des scooters, trotinette segways et autres véhicules a deux roues électrique. car ils sont là pour rester.

    Que leurs poids, dimension et vitesse soit régit GOOD!, créer une classe de permis pour ca, GOOD! Avec les piles lithium performante vous aller voir que ces véhicules vont prendre le terrain. Sauf que pour l’instant les « early adopters » s’exposent a des amendes très salée.

    Et oui j’y serait aux consultations publique.

    Sincère salutations
    Pierre Boucher
    superscooter.ca

  3. Les automobilistes partagent la route avec d’autres, des camions, des autobus, des motocyclistes, des piétons.

    Les cyclistes doivent apprendre a partager, mais aussi à vivre.

    Et en ce qui concerne les « enVERTdeurs » qui crachent dans le visage des pollueurs : Regardez dans le ciel, il y a une grosse boule jaune dans le ciel que l’on peut pas souvent voir le jour, ce truc la, influence pas mal plus le climat que les « pette » de vache. Vous aurez beau pédaler le plus longtemps possible, la boule jaune se fou éperdument des vélos. Utilisez donc une meilleure argumentation que l’environnement.

  4. À la demande de l’une des personnes prenant part à ce débat enflammé, j’ai retiré une bonne partie des commentaires. Je pense que l’aspect constructif des commentaires a été oublié à quelque part en chemin. Une modération plus adéquate de ma part aurait été nécessaire, ne serait-ce que pour rappeler à quel point on peut avoir des échanges intéressants quand on discute avec quelqu’un qui ne partage pas notre point de vue.

    Cordialement,

    Dominic, l’auteur de ce blogue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s