Le scooter électrique ne roulera plus sur les pistes cyclables

Quelle bonne nouvelle! Selon cet article de Mon Volant, les cyclistes ne seront plus obligés de cohabiter avec les scooters électriques sur les pistes cyclables. Ils devront circuler dans la rue.

Ils ne sont pas encore interdits, mais un comité incluant la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et le ministère des Transports du Québec (MTQ) passera à l’action sous peu en excluant ces véhicules de la définition de « bicyclette assistée ».

Ils se trouvent présentement dans cette catégorie en raison de leur vitesse maximale de 32 km/h, de leur puissance limitée et de la présence de pédales. Avez-vous déjà vu quelqu’un pédaler sur son scooter électrique?

Vélo Québec avait demandé l’an dernier au gouvernement du Québec de bannir les scooters électriques des pistes cyclables puisqu’ils mettent en danger la sécurité des cyclistes.

Si j’étais propriétaire d’un scooter électrique par contre, je ne suis pas certain que j’apprécierais cette nouvelle. Si des conducteurs de scooters électriques lisent ce blogue, n’hésitez pas à laisser des commentaires pour exprimer votre point de vue aux cyclistes.

Prochaine étape

Après avoir changé la définition de bicyclette assistée, une modification au Code de la sécurité routière devra être apportée, peut-être l’hiver prochain, soit avant la prochaine saison de vélo. Ce qui serait une excellente nouvelle. Les vélos électriques, eux, pourront continuer à rouler sur les pistes cyclables.

Plusieurs acteurs sont touchés dans ce dossier, ce qui le rend assez complexe.

Je vous invite à lire l’article de Isabelle Ducas pour plus de détails.

27 commentaires ont été laissés après l’articles.

Advertisements

25 commentaires

  1. JE suis un cycliste utilitaire de longue date et fréquente les pistes cyclables du Saguenay plusieurs mois par année et comme plusieurs j’ai de la misère avec la présence des scooters électriques sur les pistes cyclables. Toutefois la mise en place de la véloroute des bleuets autour du La Saint-Jean au début des années 2000 nous a fait prendre conscience d’une réalité peu visible aux yeux de gens ayant tous leurs moyens qu’est celle des personnes à mobilité réduite. En effet l’apparition alors des fauteuils roulants électriques sur les pistes de la région ont fait mettre en lumière les problèmes que vivaient les personnes à mobilité réduite.. Enfin une place oû il n’y a pas de trous, de camions qui passent proche , de trottoirs inclinés ou de tout autre obstacle pouir ces personnes pour qui les déplacements étaient , dans le passé, souvent impossibles sécuritairement. La question que je me pose quand je croise un de ces scooters électriques est « Est-cequelqu’un qui a un problème de mobilité ou tout simplement ou bien motocycliste qui profite d’une piste libre de trafic.. Peut-être verrons-nous un jour des vignettes de personne à mobilité réduite sur les scooters électriques un jour sur les engins de ceux qui méritent ce genre de privilège.

    Bonne réflexion !

  2. Et qu’en est-il des fauteuils roulants électriques? Où ont-ils le droit de circuler? Si quelqu’un a de l’information à ce sujet, je serais heureux d’en prendre connaissance.
    Pour l’instant, disons que les fauteuils roulants (ou plutôt ceux qui les «conduisent») ont le don de me mettre en rogne la plupart du temps. Ils prennent d’assaut aussi bien les trottoirs que les pistes cyclables avec l’assurance d’y avoir droit plus que les autres, peu importe s’ils filent en sens inverse ou s’ils bousculent les autres usagers.

  3. Sincèrement, vous dérangeaient-ils vraiment ces scooters électriques? J’en rencontre quelques fois, oui, c’est vrai, ça prend de l’espace, ça fait bizarre de devoir pédaler un bon coup pour dépasser plusieurs fois une personne âgée (clientèle type) mais, mis à part cela, je ne les ai jamais trouvé vraiment dangereux ou encombrant. J’imagine qu’avec un nombre croissant de scooter, cela pouvait devenir un problème.

    Pour ma part, je crois qu’il serait plus profitable de s’assurer qu’il n’y ait que des vélos et des patins à roues alignées sur les pistes cyclables. De plus, pour bien faire, les piétons devraient être également exclus sur toutes les pistes cyclables de la province. Lorsqu’une piste cyclable est bondée de piétons, elle devient inutilisable. Samedi, je passe sur celle du canal Lachine, il y avait une fête près de la rue Atwater, c’en était ridicule. J’espère que cela n’est pas courant (il y a longtemps que je l’avais durant un jour de week-end).

    1. Tu as bien raison, je crois pour ma part que nous ne devrions pas en enlever les scooter, les quadriporteurs, triporteurs, bicyclette electrique de nos pistes cyclables. Le mot le dit, piste cyclable. Ce sont plutôt les piétons qui ne devraient jamais se retrouver sur une pistes cyclable, les trottoirs sont fait pour eux, et bien non, il encombrent nos pistes cyclables, soit par trois de large ou quatre ou encore avec leurs chiens qui ceux-ci deviennent dangereux pour les cyclistes. Si on enleve les scooter électriques qui roulent à 32 km Max, qu’adviendra-t-il des cyclistes coureurs qui roulent à près de 40 et 45 km, doit-on les bannir eux aussi des pistes cyclable. Levons-nous ensemble.

  4. 1. La situation est pourtant bien simple.

    – Les conducteurs de scooter ne pédalant pas, il n’y a aucun scandale à les exclure des pistes cyclables. Leur volume, surtout quand ils sont plusieurs dessus, ne convient pas à nos pistes sommaires et rudimentaires. De plus, les moteurs sont souvent bidouillés et ils vont bien plus vite que la vitesse indiquée.

    – Les fauteuils roulants sont par définition des substituts de jambes (je crois bien même que c’est ce que dit la loi) et en cela ils appartiennent aux trottoirs. On ne peut être véhicule et piéton en même temps aux yeux de la loi. Si les trottoirs ne sont pas assez confortables pour ces messieurs/dames en chaises roulantes, il leur faut donc MILITER pour de meilleurs trottoirs au lieu de squatter des infrastructures auxquelles ils n’ont pas contribué, conçues pour des gens pour lesquels ils n’ont souvent aucune sympathie. Il faut entendre certains sacrer après les cyclistes en plein piste pour bien s’en rendre compte. Remarquez, ces mêmes sacrent aussi après les piétons et souvent les bousculent en plein trottoir lorsque cela ne va pas assez vite à leur goût. Je comprends la frustration de la mobilité réduite, mais ce n’est pas la faute des autres et ce n’est pas une raison pour obstruer les pistes ou se transformer en bolides sur les trottoirs.

    Malheureusement, la jurisprudence internationale risque de bousculer tout cela: dans les pays même pays scandinaves que les cyclistes n’arrêtent pas d’invoquer, les fauteuils roulants sont acceptés sur le réseau cyclable. Pareil pour les scooters électriques!!

    De plus, il y a comme une certaine hypocrisie de la part des cyclistes à réclamer le droit à la piste ET à la chaussée, tout en refusant le même genre de double droit à d’autres usager de la route. D’ailleurs c’est le même dilemme en pire pour les rollers qui eux squattent tout (piste, chaussée ET trottoir) et s’en fichent pas mal, ce en quoi ils ont bien raison. Pour mémoire, les rollers appartiennent légalement aux trottoirs il me semble.

    2. Quand à l’encombrement des pistes par les piétons, c’est entièrement la faute des autorités.

    – Lorsqu’on squatte du trottoir pour le transformer en piste cyclable, on prive les piétons de leur espace, c’est normal que ceux-ci ne se laissent pas faire si on ne leur propose rien de mieux. Je parle de Berri entre Viger et St Antoine, Notre-Dame dans l’Est avant le parc Bellerive, le Parc Lafontaine (hé oui, vous remarquerez qu’il n’y a plus vraiment de trottoir), Gouin et d’autres.

    – Lorsque’on design des pistes à la con, du genre sur Maisonneuve derrière la Place des Arts, que peut-on attendre d’autre? La piste est tellement bien intégrée que les piétons ne s’en rende pas compte, surtout lorsque c’est plein de touristes qui ne sont pas familiers avec les lieux.

    – Et que dire des zones mixtes débiles telles le Vieux Montréal, qui est pourtant réputé cyclable et dans lequel il est impossible de circuler le week-end.

    3. Solutions?

    – Des pistes cyclables en lieux propres: très peu de piétons sur Brébeuf/Boyer car c’est un lieu clairement désigné cyclable, réservé aux cyclistes et bien compris de tous.

    – Ne plus organiser les millions de festivals sur les pistes. Sinon déplacer celles-ci sur René-Lévesque ou Sherbrooke ou autres.

    – Respecter les piétons en leur fournissant de vrais trottoirs: il ne s’agit plus de déshabiller Pierre (piétons) pour habiller Paul (cyclistes), mais d’aller chez Jacques-le-voleur (les voitures) récupérer les habits de Pierre et Paul qui leur ont été dérobés.

    – Que les brigades de cadets/police à vélo sillonnent les pistes un peu et fassent régner l’ordre plutôt que de passer leurs journées à léchouiller de la crème glacée.

    1. En fait, rien n’interdit aux piétons d’être sur la piste cyclable, aussi désagréable que cela puisse être. J’espère, mais je ne suis pas sûr, qu’ils devraient avoir l’obligation de céder la priorité aux cyclistes mais ce ne serait pas la première niaiserie dans le CSR. Ils ne sont d’ailleurs malheureusement pas tenu de circuler en sens inverse pour voir arriver le trafique. Ainsi, la chaise roulante, même électrique, devrait y avoir droit de passage puisqu’elle remplace les jambes. Je ne vois donc pas pourquoi vous dites qu’elle n’appartient aux trottoirs (à moins que vous formuliez un souhait alors là je comprend et je seconde).

      Pour ce qui est de l’hypocrisie cycliste que vous mentionnez, en fait, si les piétons étaient interdits sur la piste cyclable, ils n’y auraient sans doute pas eu de lobby pour demander que la route soit ouverte aux cyclistes même quand il y a une piste. Remarquez, il y a toujours le couple lambinant et prenant toute la place qui pourrait faire en sorte qu’on veuille sortir de la piste mais ils sont moins nombreux que les lignés de piétons.

      Et finalement, pour le mauvais aménagement, vous citez d’excellent exemples mais aussi des exemples qui, selon moi, sont d’excellentes pistes. Par exemple, la piste sur Notre-Dame entre Dickson et le parc Bellerive. Il faut tout d’abord noter que sur le côté où se situe la piste, il n’y a que des industries ayant accès au port et un centre pour les pompiers. L’autre côté de Notre-Dame est beaucoup « propice » à une randonné à pied (si vous aimez ce genre de paysage). De plus, c’est une des rares fois où la signalisation est claire: il y a des affiches qui indiquent que les piétons n’ont pas d’affaire là sauf aux arrêts d’autobus et à ce moment, l’avertissement est tout aussi clair pour les cyclistes (du type: attention, il peut y avoir des piétons). Si toutes les pistes étaient comme ça, au moins ça serait clair. En contrepartie, entre Dickson et le pont Jacques-Cartier, c’est l’horreur, surtout aux intersections. Y’en a même une qui est toujours en construction depuis des années: ils ont oubliés un poteau au milieu de la piste.

      1. A Montréal, les pistes cyclables sont interdits aux piétons par règlement municipal.

        Ce n’est pas seulement à cause des piétons que la loi obligeant les cyclistes à utiliser les pistes à été modifiée. C’est bien plus à cause du manque de sécurité que cela pouvait parfois occasionner. Par exemple, lorsque la piste est à 2 sens sur un coté de la chaussée, c’est évident que ce n’est pas l’idéal lorsqu’on veut tourner à une intersection et même se rendre à une adresse qui est de l’autre côté de la rue. On peut également mentionner les cyclo-sportifs ou la piste ne leur convenaient pas du tout. D’ailleurs, ici, c’est l’article 492 de la loi du CSR qui a été abrogé alors que pour l’interdiction des piétons, il s’agit de règlement municipal, on n’est pas dans le même registre.

    2. En ce qui concerne les – moteurs sont souvent bidouillés -, je doute fort que cela soit vrai. J’en possède un moi-même et 30k est vraiment le maximum que je peux faire. La raison en est bien simple; ce type de moteur ne peut faire plus. Il me faudrait changer le moteur pour aller plus vite. Alors, pour le bidouillage….
      Moi, je l’utilise pour aller travailler, beau temps mauvais temps, froid ou chaud. Il suffit de prévoir les vêtements appropriés. Je fais plus de 25k par jour, aller-retour, sur une piste cyclable. Une économie de temps hors embouteillage, une économie d’argent-30$ par semaine. De plus, je contribue à la protection de l’environnement. Je ne rencontre en général qu’une dizaine de cyclistes le matin dont certains très agressifs. C’est pas vrai que le vélo rend ZEN. Du moins pas sur la piste du boul. Gouin.
      Je ne sais qui sont ceux qui font de l’excès de vitesse sur les pistes, mais je peux vous dire que toujours ceux que j’ai vu étaient en spandex, de couleurs voyantes et me dépassaient -sur un méchant temps riche-
      Et puis, on ne peut pas aller vite envélo électrique, les pistes sont souvent trop mauvaises. Donc, on doit réduire notre vitesse et là, on se fait dépasser!

  5. Vivement que les scooters électriques soient exclus des pistes cyclables. Mais il me semble qu’il serait plus simple et logique de se baser sur leur poids pour déterminer s’ils ont leur place ou non sur les pistes cyclables, de la même manière que les camions se voient exclus de certaines routes en fonction de leur poids.

    Pourquoi en effet se compliquer la vie avec le terme flou de « bicyclette assistée » : après tout il importe peu que les scooters soient munis de pédales ou non, soient électriques ou même à essence, c’est plutôt à cause de leur poids qu’ils devraient être illégitimes sur les pistes cyclables.

    1. Bien dit pour le poids! Disons que deux personnes d’environ … 175 livres roulent côte à côte sur une piste cyclable. Ils ne devraient pas le faire, mais il semble plus pratique de le faire pour converser. On arrive à un total de … 350 livres. Un scooter pèse environ 160 + le conducteur; il y a de forte chance que le poids total soit inférieur à mon 350 livres. Donc, pour raison de poids excessif, les cyclistes bien enveloppés ou obèses ne devraient pas avoir le droit de circuler sur NOS pistes cyclables. Ainsi, il n’y aurait aucune chance de défoncer la piste.

  6. Les scooters électriques ne m’ont jamais dérangé, ni les piétons, ni les fauteuils roulants. Je suis d’une nature tolérante et joyeuse.

  7. « Et finalement, pour le mauvais aménagement, vous citez d’excellent exemples mais aussi des exemples qui, selon moi, sont d’excellentes pistes. Par exemple, la piste sur Notre-Dame entre Dickson et le parc Bellerive.  »

    Vous voyez ces aménagements d’un œil cycliste.
    Le point que je voulais faire était que, d’un part les piétons sont prives de leur infrastructure (qu’ils l’utilisent ou pas ne change rien au problème d’infrastructure et de perception). Que cela arrange le cycliste que vous êtes ne change rien au problème urbanistique global. D’autre part, cela favorise le mélange des genres. Les usagers s’habitue a ce que piste cyclable vs. trottoir soit interchangeable. Et cela favorise les jogging, les promenade de chien etc. sur les pistes cyclables.
    Chaque usager doit avoir son espace: le métro dans le sous-sol, le train/tramway sur ses rails, le bus dans sa voie, la voiture sur la chaussée, l’avion dans les airs, le bateau sur l’eau, le piéton sur le trottoir et le cycliste dans la piste cyclable.

  8. Je suis cycliste et j’ai également un scooter depuis peu. Aussi drôle que ça puisse paraître, je préfère la route des autos avec mon vélo car je peux atteindre le 50km/h avec. Par contre, en scooter, je fais particulièrement attention d’aller à la vitesse du trafic (beaucoup plus approprié sur la piste cyclable que dans le chemin avec des autos qui roulent à 60km/h), de prendre le moins de place possible. Je roule à 25km/h max. La Courtoisie! Pourquoi le scooter électrique? permet de se déplacer sans se fatiguer sur de longues distances avec moins d’influence du vent et de la pluie, parfait pour aller travailler. Dernier point: je vais faire mon devoir de laisser la piste cyclable aux cyclistes la fin de semaine et les jours fériés.Préférez-vous que j’utilise mon auto?

  9. Bien moi vraiment pas d’accord avec cette loi, j’aimais me promener sur la piste en scooter electrique, j’allais a ma job avec, je passais l’estacade pour longueuil, et maintenant non plus le droit pourquoi Notre maximum est 30 km, les velos en soute moulant me dépassent amplement, et tres souvent quand je roule a mon maximum, il y a personne en avant de moi. Ma place que je prend la meme qu’un vélo ou un patin qui prends toute la piste pour lui. Maintenant plus de feux d’artifice sur le pont de la concorde, plus rien a quoi ca donne alors si on ne peux meme plus se promener, dans les rues c’est dangeureux a mon avis, Laissé donc le monde vivre non, …. a achete ca pour etre VERT, PAS BRUYANT, PAS COUTANT, c’est ca qui dérange on paye rien au gouvernement et la ils vont nous écoeuré et nous faire des lois pour avoir notre argent.

  10. Je possède un scooter électrique et je paye la piste cyclabe autant qu’un cycliste. Sa fait environ 5 année que le scooter électrique roule sur nos routes et j’ai jamais attendu une nouvelle d’un accident mortel caussé par un scooter électrique. Mais les fameux cycliste déguisé en tour de France eux son beaucoup plus dangeureux que le scooter. Pour la largeur du scooteur un vélo avec une remorque d’enfant est baucoup plus large que le scooter alors trouvé un autre raison. Pensé au personne d’une certaine âge qui n’on que cela pour sortir de chez eux et rencontrer des amis sur la piste cyclabe.

  11. Quel moyen de transport est le plus économique entre le metro UNE VOITURE et un scooter électrique a long terme , voici la réponse …

    Une passe autobus coute

    75$ par mois , x 12 = 900$ par an , sur 3 ans pour un total de 2700$

    Un scooter électrique haute gamme coute 995$ + taxes = 1144$

    Batterie bonne pour 3 ans , ou 10 000 km environ .

    Donc avec un scooter électrique l’économie basé sur 3 ans est de 1600$ directement dans vos poches .

    Si vous faites le calcul sur 6 ans vous allez rentabiliser votre investissement encore plus

    Voici le calcul sur 6 ans, une passe de metro le cout = 5400$ pour 6 ans.

    Achat scooter électrique plus entretien sur 6 ans = 1719$

    Économie de 3700 $ sur 72 mois dans vos poches + la liste en dessous

    Aucun permis requis 80$ x 6 ans = 480$ économisé

    Aucune assurance par année 400$ x 6 ans = 2400$ économisé

    Aucune immatriculation 265$ x 6 ans = 1590$ économisé

    Aucun gaz en été 300$ par an x 6 = 1800$ économisé

    Aucun changement d’ huile sur 6 ans = 300$ économisé

    Total économisé sur 6 ans un montant incroyable de 10270$ et surtout aucun parking a payé dans le centre-ville , ceci vaut une fortune juste a y penser !

    Faite le calcul vous économisez des milliers de dollars sur 6 ans, utiliser cette argent pour votre dépôt sur une maison , vous gatez simplement , ou les sortis au resto. Vous aiderez la planète avec un moyen écologique pour vos déplacements SANS ODEUR et sans bruit.

    Fini le metro et les attentes en ligne , vous êtes maintenant autonome avec votre scooter électrique .

    Pourquoi être contre , seulement les gens détestables qui critique tout le temps , soyez écologique et pensez vert la terre vous le demande.

  12. moi ,j,ai un velo electrique et bien je suis les autres velo sans les deranger mais drole a dire si je suis c,est velo ordinaire il ne font pas de stop tres dangereux pour moi c,est delinquants . je suis allez quelque fois et toujour pareil a montreal conduisent tre mal et ca se plaint .moi avant que j’aille sur c,,est piste je faisait mes stop et conduisait le mieux possible .mais sur les pistes a montreal sa ce comporte tres mal mais veulent faire la loi .si il y as des gens qui se comporte mal regler le probleme avec eux et non penalise les autres .boucoup de monde aime pas les pistes cyclabe a montreal c,est tres souvent une course selon plusieur personne qui m’ont dis la meme chose c,est debile pour ceux qui veulent une balade.et n,y vont pas a cause de ce genre de course.

  13. Pas d’accord du tout avec ce nouveau projet de loi. Les scooter électrique roule au maximum 32 km hr. et je vois régulièrement des vélos roulant a 35-40 km hr et ce n’est pas l’exception.. De toute facon la mentalité de ceux qui circule en scooter électrique, c’est plutôt pour la balade et atteigne rarement cette vitesse , mais les cycliste eux, ont la mentalités d’ésseyer d’atteindre des vitesses comme « Le tour de France ». Ils ne sont certainement pas la pour la petite balade.

  14. Les pistes cyclables à Verdun sont remplies d’enfants qui apprennent à faire du vélo , des enfants qui traversent la piste cyclable pour se rendre au parc. Je possède un scooter électrique et je l’utilise pour me rendre au travail par les pistes cyclables . Le vrai danger sur les pistes cyclables, c’est les cyclistes en cuissard qui roulent à plus de 50 km/h , qui croient que la piste est faite uniquement pour eux et qui frôlent les piétons le plus près possible pour les effrayer . Comment pourront ils interdire les scooter électrique sur les pistes cyclable alors qu’à l’achat, c’était le contraire.

  15. pour commancer sait qui les plus dangereux sur les piste cyclabe les cyclistes qui roule en spandex a 60kilo/heure qui depasse tout le monde sur des lignes plaine qui ne font pas leur arret obligatoire ou moi qui a un scooter electrique qui peux rouler au max 32 kilo/heure qui fait mes arret obligatoire il faut se posser la question et en plus sa depasse dans les courbe sait spandex la vrais question sait que nous scooterman ont relantie sait neil armstron pi il naime pas sa il faut des regles strict sur les piste cyclable des limites de vitesse et des contraventions pour les courseurs et des operation radar si il veule aller vite quil roule dans les rues pi la il vont dire de sait trop maganner sait vrais allor svp ville de montreal reparer les rues pi je vais rouler la les piste cyclable se nait pas des piste de course pi en plus pourquoi quon remet pas des plaque sur les velo et scooter electrique sa serais plus facile pour la police pour identifier les fautife et sa donerais des revenue pour entretenire les piste cyclabe il a certaine piste cyclabe qui a des limites de vitesse que personne ne respecte aller policier de montreal sorter vos carnet pour faire respecter les limittes pi tout le monde vas sacorder ensemble pi fini la chicane entre cycliste et scooter electrique (velo asister) (ya du cash $$$$$$ a faire pour les villes avec les ticket a montreal) ((((un frustrer en scooter electrique qui rase de se faire frapper a tout les jours par des courseurs en spandex merci ))))

  16. je suis daccord avec vous que les scooter sont trop vite pour les pistes cyclables et peuvent etre dangereux mais y as aussi des velos avec des moteurs electrique aussi dangereux de plus moi je viens de me faire accidenter sur la route par un camion je sortais de chez moi et la police ma dit pratiquement que jetais fautive meme si le gars parlais as son cellulaire et que visiblement mem avec le bruit de l’impact as continuer de rouler sur un bon 2 metre allors que tout le devant de mon scooter etais litteralement sous son vehicule jai 2 temoins qui precise bien que jetais pas dans le tort le gars la aussi reconnue mais la police maintient que cetais moi la fautive et que jai juste as rouler comme un velos et suivre les reglements des velos et que ma place etais sur la piste cyclable visiblement le spvm ferme eux meme les yeux sur ce que vous denoncer et meme moi qui roule en scooter je suis daccord avec vous et le pire ils me dissent que comme je me conforme pas au regles des velos = rouler sur piste cyclable et dans ce cas ci je sortais de mon parking cest ca qui est le pire la prochaine fois ont saissiait mon vehicule le pire la dedans cest que les assureurs de celui qui ma accidenter accepte de payer les dommages et reparations ce qui demontre deja que je suis aucunement coupable meme la personne as admis que il est en tort mais les policiers qui ne son meme pas de mon secteurs eux maintient le contraire et m’obstine que mon scooter electrique est simplement un velos electrique et que point final meme si la lois dit de se conformer as la lois des vehicule automobile cest pas vrai que je dois suivre celle des cyclistes jai eue de la chance de pas etre blesser mais la moitier de mon vehicule est perte total heureusement le gars as de bonne assurance et qui vont tout payer mais vous voyez entre ce que la lois dit ce que vous vouler et ce que la police dit cest different et porte as confusion de plus le pdq en question ne dessert pas mon secteur et deja visiblement le policier ne connais pas son affaire parce-que si cest interdit allors pourquoi insister pour que je contreviennent as la lois ca serais peut etre bon que les medias en parle pour justement sensibiliser les conducteur de scooter electrique et surtout la police et par desus le marche le policier enfin 1 des 2 ma dit que ca regardais pas la police une colision entre scooter electrique et camion ce qui ma ettoner dans ma tete ca fait comme ok et si ca avais ete bicyclette et auto ou camion tu aurais dit pareille ????????parce-que il considere un scooter electrique comme un velos ca veut dire que mefiez vous de pas vous faire dire ce que ont ma dit et ce qui ma surprise en dehors que cetais pas mon pdq cest que ont nous as pas envoyer un enqueteur en colisions surtout que cest visible le devant de mon scooter est perte total et la ou je demarre le scooter aussi et le moteur est endommager je vous raconte tout ca car ca aurais pue aussi arriver as un cycliste ordinaire et jaurais toujours pas ete daccord avec ce que le policier ma dit exemple si javais rouler avec mon velos normal cest pour ca que jaurais pas plus ete daccord et je suis daccord que les scooter ne doivent pas aller sur les pistes cyclable sinon que ils reserve une voie speciale au scooter si ils veulent pas non plus nous voir sur la route puisque selon eux nous somme que des velos electrique donc que ont dois aller sur la piste cyclable et non dans la rue et suivre la reglementation des cycliste allors que la lois elle dis celle des vehicules automobiles le pire si je vais sur la piste cyclable et la police me vois ont va me donner une amende tres sale ma belle mere as eue une de 500$ mais ce policier la s’en fous il ma dit tu va sur la piste cyclable et tu suis les reglements des cycliste et pour finir va suivre un cours et renseigne toi sur le net comme si jetais conne et stupide et je connais pas la lois meme le gars qui ma accidenter en revenais pas il en avais un scooter avant et la vendue et il savais tres bien que jetais pas fautive mais que le policier en question oui.

  17. J’ai moi -même un vélo de type scooter, j’aime aller sur les pistes cyclable, j’ai 55 ans mais a cause d’un problème d’arthrose dans les genous je ne peut faire plus de 2 kilomêtre en vélo, c’est pour cela que je me suis acheter un scooter électrique et je roule toujours a 20 ou 25 kmh si je doit dépassé. Les plus dangereux sont les vélos qui prenne la piste cyclable pour une piste de course ils vont jusqu’à 45 kmh et te crie après quand ils ont 4 ou 5 cycliste a dépasser. Je crois que la piste cyclable devrais être accessible a toute personne désirant se promener calmement tout en profitant de la nature et en respectant un code de route qui ferais le bien de tout le monde. J’ai parlé avec plusieurs personnes qui ont un scooter électrique et le seul problème qu’ils ont rencontré ce sont les cycliste qui prennent la piste cyclable
    pour le tour de France.

  18. Lorsque le petit peuple aura compris qu’un scooter électrique représente un très bon intermédiaire en terme de mobilité (travail, ballade, etc), il va « changer d’idée » et demander que ce type d’engin soit accepter sur les dites pistes cyclables. Bref, même en 2014, il y a encore trop de gens ignorants à ce sujet. Ces gens seront certainement plus ouverts à l’idée d’utiliser un scooter électrique lorsque ces engins seront rendus très populaires dans les différentes autres grandes (et moins grandes) villes canadiennes. Avouez que le véritable problème est l’augmentation constante du nombre de véhicules à essence circulant dans les rues de Mtl et d’ailleurs. Et vous n’aimez pas ça l’énergie verte ?? En tout cas, que vous le vouliez ou non, ces scooters électriques vont prendre plus de place en popularité, pas ici bien sûr ! … mais partout ailleurs, À suivre !

  19. je trouve cela ridicule d interdire les scooters et fauteuils roulants sur la piste cyclable ,je prends des marches et je rencontre des scooters sa ne dérange pas du tout, je suis tres content pour eux tout le monde a droit aux pistes ,cela appartient aux peuples, et cela rend des gens tres heureux ,et en plus en tres grande sécurité bye jocelyn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s