Les jeunes libéraux déclarent-ils la guerre aux cyclistes?

Les jeunes libéraux du Québec, réunis la fin de semaine dernière en congrès, ont voté par une grande majorité en faveur d’une application sévère du Code de la sécurité routière pour les cyclistes, rapporte ce court article que je vous invite à lire avant de revenir ici.

Un militant de Saguenay se plaint que les cyclistes de sa région ont une belle piste cyclable, mais qu’ils vont « se garrocher dans la voie des automobilistes »! Je rêve ou quoi? La « voie des automobilistes », même s’il y a une piste cyclable à côté, est aussi celle des cyclistes. Je sais que les cyclistes ne sont pas admis sur les autoroutes, mais à part celles-là, existe-t-il d’autres routes sur lesquelles les cyclistes n’ont pas droit de cité et qui, comme l’insinue ce cher monsieur, pourraient être qualifiées de voies des automobilistes?

Coups de balai

Le plus frustrant dans tout ça est que la proposition a été soumise par les jeunes libéraux de Montréal! Ceux-ci ont évoqué une justice sociale… Ils veulent que le Code de sécurité routière soit appliqué aussi sévèrement aux cyclistes qu’aux automobilistes. Plusieurs d’entre eux ont admis rouler en voiture davantage qu’en vélo.

Autrement dit, des automobilistes montréalais veulent que les policiers appliquent avec plus de sévérité le désuet Code, mais seulement aux dangereux cyclistes. J’écris ces quelques lignes et je m’arrache les cheveux en même temps. Que des futurs politiciens et les sympathisants du Parti libéral du Québec se servent d’une assemblée politique afin d’assouvir leur frustration d’automobilistes est tout simplement honteux.

Les jeunes libéraux n’ont pas demandé la création d’une table réunissant des représentants des cyclistes, des automobilistes, des municipalités, du gouvernement du Québec, des corps policiers, des associations cyclistes, etc. pour discuter des problèmes de cohabitation qui existent sur nos routes. Non. Ils ont jasé entre eux et jugé que les cyclistes étaient tous coupables et qu’ils devaient en subir les conséquences par la voie de contraventions. La chasse aux sorcières est de retour et les jeunes libéraux souhaitent nettoyer les rues du Québec à grands coups de balai judiciaire.

Si les jeunes libéraux avaient une certaine crédibilité aux yeux de la population, ils viennent de perdre celle-ci selon plusieurs cyclistes du Québec.

Cyclistes pas irréprochables, mais pas les seuls coupables

Je suis entièrement en accord pour dire que le comportement de beaucoup de cyclistes est tout simplement nul. Tout comme l’automobiliste à côté de moi, je fruste quand je vois un cycliste brûler un feu rouge. Le danger qui y est relié a beau être différent que si un automobiliste faisait la même chose, ce genre de comportements crée de la tension et celle-ci est devenue palpable cet été, notamment à Montréal.

Or, si tous les usagers de la route étaient équipés d’une puce électronique et qu’ils recevaient automatiquement une contravention à chaque accroc au Code, il n’y aurait plus de problème de sous-financement en quoi que ce soit au Québec et on roulerait dans des tunnels aux murs de diamants.

Qui, en voiture, ne dépasse jamais le maximum permis? Qui fait toujours son arrêt obligatoire en freinant complètement? Qui, en apercevant un feu jaune, freine toujours au lieu d’accélérer? Qui respecter toujours la priorité des piétons et des cyclistes? Qui n’a jamais pris le volant en ayant un peu trop bu selon la limite légale?

Avant de demander aux services policiers d’être plus sévères envers les cyclistes, les jeunes libéraux devraient sortir de leurs voitures afin de mieux s’auto-examiner.

Pour contacter les jeunes libéraux, cliquez ici.

Les jeunes libéraux sur Twitter.

Les jeunes libéraux sur Facebook.

Autre article édifiant sur le sujet : Serrer la vis aux cyclistes  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

21 commentaires

  1. Non satisfait de s’en prendre seulement aux étudiant·es, il fallait qu’ils s’attaquent aussi aux cyclistes! Le problème avec le Code de la sécurité routière, c’est qu’il a d’abord été conçu par et pour des automobilistes. Un automobiliste, s’il veut maximiser sa sécurité sur la route va suivre ce code à la lettre. Pour un cycliste par contre, c’est bien différent, et il y a plusieurs situations où suivre ce Code est carrément dangereux.

    Sylvain Bérubé, Sherbrooke

      1. Totalement faux. Un règlement n’a pas plus de poids qu’un autre. Si tu ne respecte pas la limite de vitesse, tu ne peux exiger qu’un véhicule qui roule déjà à 100km roule dans la voie de droite. Au Québec (comme bien d’autres endroits), on a pris pour acquis que c’est la façon de faire et même que plusieurs automobilistes trouvent normal de signaler leur intention au « branleux » en les collant et/ou en mettant ses « hautes ». Mais le CSR est clair et de ne peut être interprété selon ce qui fait notre affaire. La vitesse minimale est de 60km/h et la limite est de 100km/h pour TOUTES les voies. Donc en théorie, la voie de gauche doit permettre de dépasser ceux qui ne roulent pas à 100km dans la voie de droite. Si une personne roule à 90km dans la voie de droite, il est tout à fait convenable et sécuritaire de dépasser à 100 km/h dans la voie de gauche si on le désire. Mais la réalité en est toute autre. Comme bien des gens croient que c’est normal de dépasser 100km/h sur l’autoroute, ça reviens à dire que respecter à la lettre le CSR comme tu le mentionnes n’est parfois pas sécuritaire.

  2. Eh oh, on parle des libéraux et des jeunes en plus de ça. À quoi vous attendiez-vous? Ce ne sont que stupidités après stupidités d’un congrès à l’autre. Ils ont dû refaire leur charge habituelle sur les maudits BS et autres braillage du même genre. Par contre, quand vient le temps de parler d’une enquête sur la construction, tout ces tarés se mettent à siffler et à regarder le plafond…

    Le bon côté de tout cela est que ça me confirme que je ne voterais pas pour ce parti.

  3. Franchement, je ne vois pas pourquoi tu t’arraches les cheveux…

    « Un militant de Saguenay se plaint que les cyclistes de sa région ont une belle piste cyclable, mais qu’ils vont « se garrocher dans la voie des automobilistes »! »

    Ce militant est un imbécile. Il n’y a aucune obligation pour les cyclistes de rouler dans la piste cyclable.

    http://www.velo.qc.ca/fr/index.php?page=Code-de-la-securite-routiere-Changements-apportes-avec-ladoption-de-la-Loi-71

    Je cite:

    « Usage des pistes cyclables

    Jusqu’avant cette révision du Code, le cycliste devait emprunter la piste cyclable si le chemin public où il circulait en comportait une. Cette obligation est maintenant éliminée, ce qui peut réduire les contraintes, notamment quand les pistes cyclables ne sont pas conçues pour donner un accès direct et fluide à certaines destinations. Cette nouvelle disposition devrait avoir peu d’effet sur l’usage des voies cyclables si celles-ci sont attrayantes, efficaces et sécuritaires. »

    À moins que chaque bled du Québec puisse se cuisiner son propre petit Code de la route, il n’y en a que un pour toute la province.
    Les pistes cyclables sont fournies pour le confort de ceux qui en ont besoin. La route est à tous et les vélos ont spécifiquement le droit d’y être.
    Je ne sais pas trop ce que ces jeunes libéraux veulent exactement que la police applique… Oh, peut-être veulent-ils dire que la police devrait intervenir de façon plus musclée pour faire appliquer le droit des cyclistes à être sur la route?
    Sinon, c’est tout simplement la preuve que ces jeunes imbéciles sont des ignorants et méritent surtout qu’on leur sucre leurs permis de conduire, avec interdiction pendant au moins 5 ans, histoire qu’ils se familiarisent un peu avec le vrai code de la route…
    Dire qu’ils comptent entrer en politique éventuellement, ça promet..
    Pas étonnant que le pays soit dans un tel merdier!!

    1. Merci de citer la source. J’ai justement lu la même chose récemment.
      Mais encore faut-il que les gens réalisent que les cyclistes ont un signal pour virer à gauche (et qu’il y a certaines façon pratiques de l’utiliser). Le faire à droite du traffic ne donne absolument rien.

  4. Étant un  »activiste » cycliste depuis plus de 12 ans, et d’un âge  »pensionable », je m’éloigne de plus en plus depuis quelques temps de ces dinosaures du char pour me rapprocher des jeunes (d’esprit). Je milite pour investir plus d’argent en voies cyclables sécuritaires, cet argent viendra de ces jeunes, pour eux et leurs enfants, les boomers sont ou seront à leur pension et n’en auront plus les moyens.
    Cela me rappelle un personnage coloré qui sévissait à mon CEGEP, Limoilou (Québec), au début des années 70. Celui-ci, étudiant au théatre je crois, n’hésitait pas en plein midi à monter sur une table de la cafétaria et prononcer un discours souvent rétrograde et fachiste, au nom des  »Jeunesses Libérales » (clin d’oeil aux Jeunesses Hitleriennes, c’est lui qui le disait). C’était souvent pissant cette parodie! Il est peut-être encore vivant et conseiller technique pour les Jeunes Libéraux?
    Sérieusement, j’encourage tous les cyclistes à envoyer une petite lettre ou courriel aux Jeunes (!?!) Libéraux, ainsi qu’à vos députés respectifs, pour dénoncer le manque de supervision des techniciens en éducation qui ont mal encadré ces jeunes blancs becs! : )

  5. @Montrealize

    Le militant du Saguenay n’est pas plus imbécile que les autres. Il représente la pensée d’un bon nombre de gens malgré son manque de tact. Ce n’est pas parce qu’on ignore le dernier article d’une loi (je ne connais pas toutes les lois par coeur moi non plus) qu’on est automatiquement un imbécile. D’ailleurs, il ne mentionne pas que les cyclistes sont obligés d’emprunter une piste cyclable lorsqu’elle est présente. Moi, je trouve cela très normal qu’un citoyen, qui ne fait sûrement pas de vélo, ait cette mentalité. Il faut avouer que ça peut-être frustrant pour un non cycliste de penser que les argents publics servant à des pistes cyclables sont boudés par leurs principaux utilisateurs.

    @Dominic
    C’est vrai que le code n’est pas ce qu’il y a de mieux pour les cyclistes mais il n’est pas totalement désuet. Des améliorations simples sont possibles. Par contre, avant de modifier le code, on peut facilement améliorer les infrastructures, ce qui serait pas mal plus rentable selon moi. Je l’ai déjà mentionné sur ce blogue, chaque cycliste aimerait avoir son propre code selon ce qui l’arrange. Les uns veulent rouler sur le trottoir parce que plus sécuritaire, d’autres en sens inverse parce qu’ils aiment voir venir les automobiles et la plupart ne veulent pas faire les arrêts obligatoires et les feux de circulation. C’est utopique de croire que tout est parfait et ce n’est pas surprenant que des automobilistes futurs politiciens veulent décider pour nous…

  6. @ Prostef

    Lorsque l’on prend la parole en public dans les médias, on a l’obligation de vérifier ce que l’on dit.
    On parle ici de faire intervenir la police afin de faire appliquer des lois. La moindre des choses est de commencer par lire les fameuses lois, point barre.
    Il n’y a rien de plus imbécile que de venir pleurer en public sur des lois inappliquées non-existantes. Cela discrédite toute leur initiative.

    Ah et au fait, « nul n’est censé ignorer la loi ». À bon entendeur…

    1. @Montrealize

      Dans l’affirmation
      «Ils (les cyclistes) ont une belle piste cyclable, mais ils vont se garrocher dans la voie des automobilistes»,

      Même si je doute moi aussi qu’il savait de quoi il parlait, je ne vois aucunement ici un manque de connaissance de la loi. Je vois plutôt un jugement de valeur et il a parfaitement le droit de mentionner son opinion. Je n’ai pas entendu hier aux nouvelles le débat complet alors je ne peux que me fier à ce que je lis dans l’article en référence. Cependant, je suis d’accord avec vous, les jeunes libéraux auraient peut-être eu intérêt à se consulter avant d’émettre publiquement des opinions individuelles aussi contestables.

      Nul n’est censé ignorer la loi, c’est vrai, mais pour avoir étudier un peu en droit, je peux vous dire qu’il y a des milliers d’articles de lois que les gens normaux ne connaissent et ne connaîtront jamais. Ce ne sont pas des imbéciles pour autant mais des gens comme vous et moi avec parfois des valeurs différentes. Et tout n’est pas aussi noir et aussi blanc qu’on le souhaiterais dans la vie, il y a des gens qui sont contre l’avortement et c’est légal!

  7. C’est vrai que le jeune crétin libéral reprend la « pensée » d’un bon nombre de gens, abreuvés du Journal des scabs de Montréal (et de Québec), des radios poubelles et des Faux News. Mais justement les abonnés aux démagogues ne vérifient rien, pas plus que le bien-fondé de leur vomissement sur les « b.s », les autochtones, les « importés », les « féministes » etc. Pourquoi pas les cyclistes? Ça marche à Toronto…

    Outre cela, c’est un peu la cerise sur un discours profondément anti-écologiste, que ce soit par rapport à la place (absurdement grande) faite à l’auto, le « Plan Nord » à gogo et autres gaz de shiste.

    Remarque que le conseil de ville de Sherbrooke n’est guère mieux…

  8. Ce militant de Saguenay ne sais peut-être pas que la piste cyclable en question comporte de nombreux tronçons mal entretenus, et qu’il devient parfois hasardeux de l’emprunter.

    1. C’est donc un ignare.
      Le minimum, c’est donc de se renseigner avant de la ramener…
      Ne serait-ce que pour éviter d’avoir l’air con quand des gens sortiront les articles de loi prouvant qu’il n’y a aucune obligation de rouler sur la piste cyclable (ce que j’ai fait) ou que d’autres posteront sur Youtube des vidéos montrant que la fameuse piste est une vrai dentelle de trous et de crevasses et qu’il est donc dangereux d’y rouler.
      Je ne pense pas que ce soit trop demander à ceux qui interviennent sur la place publique de savoir de quoi ils parlent.

  9. Me semble que `jeunes` et `libéraux` sont deux mots qui ne vont pas ensemble. Me semble que quand on est jeune, on a le cran qu’il faut pour vouloir sérieusement changer le monde. Me semble qu’on ne veut pas s’associer à des mononcles caves comme Sam Hamad et Jean Charest. En tout cas.
    Il y a une réaction en ce moment contre les cyclistes, ça me semble évident. Je crois que c’est dû au fait que la majorité d’entre nous est téméraire et dérangeante, ce foutant carrément des autres et du code de la route. J’observe ça à tous les jours.

  10. Non, ce n’est pas dû à cela (et je n’excuse aucunement les gens qui se foutent des autres… quant au code de la route, c’est tellement contre nous que des entorses sont inévitables).

    C’est parce que ces gens là, profondément individualistes, conservateurs et mariés à leur crisse de bagnole polluante et leur crisse de superpavillon de banlieue, se contrecrissent du bien-être de notre environnement et sont à la fois jaloux et méfiants des gens qui vivent autrement.

    Certains de ces jeunes cons ont 40 ans de moins que mois, mais je ne serai JAMAIS aussi vieux qu’eux.

    Et il faut s’indigner, hein? Et rester motivéEs contre cette vermine réac, hein?

  11. @ Prostef

    Je comprends parfaitement ce que vous voulez dire (et ce depuis le début).

    C’est juste que je ne suis pas d’accord avec l’idée que des personnes publiques, surtout lorsqu’elles ont des ambitions politiques, i.e. on parle de service publique, de bien commun et des affaires de l’état, n’ont tout simplement pas le droit (au sens moral, pas au sens de la loi), de tenir des propos du même niveau que Dédé et Ginette assis au bistro du coin.

    Monsieur et Madame tout le monde n’ont que leurs affaires à gérer et peuvent donc penser ce qu’ils veulent. Ces jeunes là prétendent tenir le crachoir sur l’agora et se posent en « tribuns » (genre). Ils ont le cran de faire des suggestions à la police (qui bien sûr n’attendait que ces blanc-becs pour connaître son boulot). Bref, ils « la ramènent ». Qu’ils soient donc préparés en conséquence.

    Les (aspirants) politiciens ont le devoir de connaître tous les tenants et les aboutissants des dossiers sur lesquels ils ouvrent leurs clapets. Sinon, qu’ils la bouclent… Ça nous fera des vacances!!

    La place publique, c’est pour les gens sérieux, pas pour les guignols. On ne pérore pas impunément. Encore une fois, c’est bien parce que nous sommes tous collectivement « mous du zob » sur ces questions, nous tolérons bien trop de ce genre de choses, que nous sommes dans le merdier (politique et infrastructurel) actuel.

    1. @Montrealize
      Moi aussi je vous comprenais très bien, la seule chose qui me titillait, c’est que vous aviez qualifié le militant d’imbécile. Qui sait si un jour il ne sera pas notre premier ministre? Le maire de Toronto a des valeurs et des idées très différentes de moi, je pourrais aussi dire la même chose de lui (et même davantage), je me retiens, des gens l’ont élu et c’est ainsi que ça fonctionne dans notre société démocratique.

      1. @ Prostef

        « Qui sait si un jour il ne sera pas notre premier ministre? »

        Il sera donc un premier ministre imbécile, et non pas le premier, peu s’en faut.

        « je me retiens, des gens l’ont élu et c’est ainsi que ça fonctionne dans notre société démocratique. »

        Je sais bien malheureusement que de nos jours l’hypocrisie prend le pas sur tout.
        Vous savez, Hitler aussi a été élu démocratiquement. Si plus de gens avaient le courage et l’intégrité de dire ce qu’il y avait a dire a ce moment la, au lieu de s’écraser pathétiquement comme de pauvres merdes, on en serait peu être pas la.

  12. Ben ils veulent faire leur preuves, rentrer dans le moule libéral et devenir de belles petites machines productivistes frustrées qui ne trouveront plus que jouissance dans les signes ostentatoires de réussites, très certainement une belle enclume polluante mais étincelante et finiront par animer les bloques glauques en pleine ligne droite pour pouvoir cracher anonymement sur les BS, les cyclistes, les moins riches, les plus pauvres, les moins travailleurs, les plus créatifs, les plus oisifs, les plus familles, les moins croissants, les plus conviviaux, les plus amoureux, les plus humains, les plus vivants, les moins conformistes, les plus croyants, les moins croyants, les plus franchouillards, les plus cultivés, les moins chanceux, les moins intéressés, les plus endettés, les moins endettés, les plus lents, les plus vifs, les plus colorés, les plus nombreux, les plus heureux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s