Contre l’utilisation du vélo à des fins ridicules (même si c’est en Russie)

Bon, d’accord, je vous l’accorde : je ne sais pas quoi écrire ce matin. Ça arrive. Je n’ai pas le temps de me lancer sur les comportements qui me frustrent quand je circule à vélo comme les gens qui dépassent tout le monde lorsqu’il y a un feu rouge, mais qui se font dépasser par tout ce beau monde après parce qu’ils roulent à la vitesse tortue. Ce serait trop long, mais ça ferait du bien, c’est vrai.

Ce matin, je ne vous parle que d’un fait divers. Celui de l’utilisation du vélo en tandem à des fins d’appui politique totalement ridicule! Des jeunes Russes posent des actions d’appui au duo Poutine-Medvedev à l’approche des présidentielles de 2012. Huit cyclistes ont donc circulé en tandem avec un slogan qui signifie «Deux cyclistes représentent la force de deux coeurs», mais «le tandem c’est mieux». Ce serait tellement mignon si… non, oubliez ça, impossible que ce soit mignon!

C’est quand même moins pire que la semaine précédente alors que des jeunes filles russes s’étaient déshabillées à Moscou, posant en bikini devant les journalistes pour montrer leur appui au président russe.

Je suis quand même contre l’utilisation du vélo à des fins ridicules, peu importe lesquelles!

Cliquez ici pour voir une photo. Du vélo en tandem, pas des filles en bikini!

 

Advertisements

4 commentaires

  1. J’aurais tendance à penser comme toi sauf qu’on fait la même chose avec les autos.

    Pour ce qui est de tes frustrations à vélo, c’est parce que tu respecte le code de la route. Si tu faisais comme 99% des cyclistes (passer sur la rouge ou sur les arrêts obligatoires etc.), tu serais plus zen 😉

    1. C’est pourtant assez zen d’arrêter au feu rouge, reprendre son souffle et rêvasser quelques secondes alors qu’il n’y ait pas ou si peu de voitures à profiter du feu vert…Puis on revient à la réalité, on remets le pied sur la pédale se préparant à repartir…zen zen…

  2. Bonjour,

    Indépendamment de questions légales, de respect social ou autres, s’arrêter au feu rouge lorsque la sécurité n’est pas en cause, c’est surtout démarrer en même temps que les voitures, prendre un maximum de gaz d’échappement dans le nez etc.. ce que je ne trouve pas particulièrement zen….
    Personnellement, je ne ‘marrete au feux rouges que lorsque ma sécurité (ou celle des piétons) en dépend (c’est mal, je sais), je trouve ça franchement plus zen d’échapper au flot des engins à moteur lorsque c’est possible…

  3. @Luc

    C’est cela le problème, les cyclistes ont chacun leur code de conduite. Les uns s’appuient sur la sécurité, d’autres sur l’environnement ou la santé. Mais à Mtl à tout le moins (surtout sur les pistes cyclables achalandées), un petit ajustement de conscientisation s’impose. Par exemple, sur la Claire Morrisette aux heures de pointe, comment croyez-vous que les cyclistes qui attendent en ligne sur un feu rouge se sentent lorsque d’autres cyclistes se plantent devant eux, passent sur la rouge ou dépassent à des endroits inappropriés ? On veut tourner à gauche sur Université, on se fait accrocher le bras par des gens pressés incapable de faire le moindre effort. On dirait que nous sommes dans un pays en développement incapable de s’organiser. C’est comme si à un arrêt d’autobus, tout le monde se bousculait pour entrer dans l’autobus en même temps sans faire la file (heureusement pas trop fréquent ici à Mtl). Je sais que des cyclistes aimeraient que ça soit comme les rues en Chine, un chaos contrôlé, mais pour ma part, je souhaite vivement le contraire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s