Quoi penser de ces camions de déménagement qui bloquent les pistes cyclables?

Chaque année, c’est la même chose. Dans le coin du 1er juin et particulièrement autour du 1er juillet sinon le jour même, les camions de déménagement envahissent la ville, causant des problèmes à tous les usagers de la route.

Il paraît que cette année, les chauffeurs de camions et leurs clients ne la trouvent pas drôle en raison des nombreux travaux effectués sur les routes de la métropole ces temps-ci. Travaux souvent nécessaires en raison de l’utilisation intensive de ces routes par… on sait qui.

Les cyclistes font également les frais de la présence de ces camions. Jeudi matin, un camion bloquait la piste cyclable de la rue Boyer. Aucun cône orange n’avait été installé afin de baliser un corridor sécuritaire pour les cyclistes.

J’habitais l’année dernière sur la rue Rachel. Les déménageurs se sont installés de façon à avoir un accès direct à mon escalier, bloquant ainsi la piste cyclable. Ils ont toutefois installé des cônes orange afin de baliser un détour relativement direct pour les cyclistes. J’étais quand même gêné, tiraillé entre l’air grognon des déménageurs et mon coeur de cycliste.

En tant que cycliste, je suis prêt à faire mon bout de chemin parce que je sais que les déménagements sont des événements qui se produisent la plupart du temps en cette période-ci de l’année, que ça coûte cher (temps = argent) et qu’il est préférable, tant pour les cyclistes que pour les déménageurs, de ne pas laisser ces derniers traverser la piste cyclable constamment pendant trois ou quatre heures de suite. Ce serait encore plus dangereux.

J’apprécierais simplement que ces déménageurs, puisqu’ils utilisent un camion plutôt que des vélos, reconnaissent qu’ils interfèrent avec la circulation de citoyens à vélo et qu’ils fassent un effort du côté des détours sécuritaires proposés.

Publicités

11 commentaires

  1. Ben, c’est ça, une journée de fous.
    Même les cyclistes déménagent et s’ils peuvent s’épargner du temps et de l’argent en se mettant en travers de la piste cyclable mais aussi de la rue, du trottroir… ils le feront.

  2. C’est bien sûr désagréable d’avoir à contourner un véhicule qui bloque le chemin, mais dans le cas des camions de déménagement je suis très tolérant. Probablement parce que j’ai déjà exercé ce métier en tant que chauffeur et responsable d’équipe, et que j’ai ainsi dû composer avec toutes sortes de contraintes. Il est impossible pour les déménageurs de ne pas nuire aux piétons, cyclistes et automobilistes. Leur priorité étant d’offrir un service efficace à leurs clients, qui les payent à l’heure à grands frais, ils doivent stationner le camion le plus près possible de l’entrée du logement. Plutôt que de maudire les déménageurs qui bloquent le chemin, je crois qu’il faudrait plutôt avoir une petite pensée pour ceux qui se font déménager : les quelques secondes que l’on perd à contourner le camion leur permet de faire des économies souvent substantielles!

    Je ne crois pas qu’il soit réaliste de s’attendre des déménageurs qu’ils placent plusieurs cônes pour baliser un détour. Déterminer un détour sécuritaire requiert une certaine expertise et ne s’improvise pas en quelques minutes, et personnellement je ne suis pas convaincu que ce soit pertinent de toute façon, compte tenu qu’un camion est difficile à ne pas voir et que chacun est tout à fait capable de choisir son propre détour. En outre, je doute que quiconque serait d’accord que ses déménageurs prennent ne serait-ce que 15 minutes pour élaborer et baliser un détour. Surtout à plus de 200$/h un 1er juillet! Ce qui m’apparaît très important par contre, c’est de s’assurer que le camion soit bien visible le soir venu, notamment en actionnant les clignotants d’urgence.

    Ceci dit, même à vélo on nous reproche parfois d’être dans le chemin. Quand ce n’est pas un piéton qui passe en maugréant parce qu’on est sur le trottoir, c’est un automobiliste qui se plaint qu’on prend un espace de stationnement! Ah, que c’est dur la cohabitation 😉

    Merci pour la pub en passant 🙂

  3. C’est bien de parler de ce genre de situation contraignable lorsque que des camions (déménagement par exemple) coupe la circulation des cyclistes et non des automobilistes, mais je voudrais partager un point c’est que j’ai vecu (a savoir un detour dangeureux) sur une piste cyclable parce-que les Messieurs et mesdames de la ville venaient d’eclaircir les arbres et avaient laisse les grosses branches sur la piste. J’y suis passee plusieur fois dans la meme semaine et elles etaient toujours presentes sans cones orange, sans avertissement, pour moi c’est la meme chose qu’un demenagement. C’est dangeureux!

  4. Tout dépend de votre éducation. J’ai appris à respecter les autres le plus possible. Il y a des gens qui bloquent les coins de rues avec leur voitures pour aller au dépanneur. C’est pas long, cela ne durera que quelques minutes et si je laisse tourner mon moteur, c’est pas comme si j’étais stationné de toute façon. Quand on vit en ville surtout, il faut toujours avoir en tête que les autres existent. « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres », vous connaissez ? J’ai une certaine tolérance envers les camions de déménagement mais eux, est-ce qu’ils en ont envers les autres usagers de la circulation ? Pourquoi devront-on les tolérer ? Pour faire économiser temps et argent à celui qui déménage ? Pour ma part, c’est comme celui qui stationne en double, c’est une forme d’égoisme. Un déménagement se planifie et l’aspect bloquer la circulation est un aspect important, surtout une piste cyclable, elles ne sont pas nombreuses.

    Il y a quelques années, un ami déménageait de la rue St-Joseph, c’était à la fin juin dans le temps des déménagements, Il s’était bien installé vers 7h00 du matin avec son camion loué de la même manière que tous les autres en bloquant le trottoir et une partie de la première des 3 voies de circulation de St-Joseph. Une patrouille policière lui a demandé de carrément s’enlever parce qu’il nuisait à la circulation. Il a suivi la consigne et est revenu plus tard lorsque le stationnement était permis et n’a pas bloqué le trottoir. Son déménagement fut un peu plus long que prévu mais rien de vraiment stressant. Pourquoi lui et pas les autres?

    Mes parents ont longtemps fait le courrier motorisé, parfois ils avaient des contraventions pour stationnement illégal et se demandait pourquoi eux et pas les camions officiels de courrier (Poste Canada, Fedex etc) ? Je leur répondais pourquoi vous et pourquoi pas tous les autres n’auriez pas le droit ? On s’est mis des règles de bonnes conduites mais on ne veut pas les respecter quand cela fait notre affaire…

    Pour conclure, mon opinion, c’est qu’on devrait avoir zéro tolérance sauf pour le 1er juillet, ça serait clair et il y aurait moins de frustration des usagers de la route.

  5. Hum… Le fait est que très rares sont les fois où un camion de déménagement peut être stationné sans nuire à personne. C’est vrai qu’il y a des déménageurs qui ne se gênent pas pour prendre toute la place quand ils pourraient faire autrement, j’en vois régulièrement, mais je crois qu’en général ils se stationnent de manière à ne pas trop nuire (sans pour autant rendre leur tâche deux fois plus difficile qu’elle ne l’est déjà). Je n’en dirais pas autant des chauffeurs de taxi, par exemple, qui bloquent souvent la rue alors qu’ils pourraient se ranger sur le côté quelques mètres plus loin.

    Ton ami qui déménageait de la rue St-Joseph avait un camion loué, donc ça ne lui a rien coûté d’attendre pour se stationner plus convenablement. S’il avait payé ses déménageurs 100$/h, pas sûr que ça aurait fait son affaire… Et ses déménageurs n’auraient sans doute pas trop apprécié l’attente non plus s’ils avaient eu deux autres déménagements à faire après.

    Mais je suis bien d’accord sur un point : un déménagement se planifie. Comme les déménageurs n’ont aucun contrôle sur l’espace de stationnement disponible, je crois que c’est la responsabilité de la personne qui déménage de réserver un espace suffisant devant ses logements (l’ancien et le nouveau) pour permettre au camion de se stationner optimalement. Autrement, c’est tout simplement impossible de stationner un camion de 30′ sans nuire à qui que ce soit.

    Pour en revenir aux images ci-haut : si le camion ne s’était pas mis en travers de la piste cyclable il aurait dû se mettre soit complètement sur le trottoir (à condition que ce soit possible), bloquant piétons et entrées privées des voisins, soit dans la rue (à condition que ce soit possible), risquant ainsi de causer une collision avec un cycliste à chaque déplacement entre le camion et le logement (comme Dominic l’a fait remarquer) et rendant en outre le déménagement interminable. À mon avis, ils se sont placés de la meilleure manière possible dans les circonstances. Il aurait été tout aussi convenable à mon avis qu’il se mette carrément dans la piste cyclable, parallèlement à celle-ci, comme ça les piétons auraient été épargnés et les cyclistes auraient pu le contourner plus facilement.

    De toute façon, quoi qu’ils fassent les déménageurs se feront chialer après soit par les piétons/cyclistes/automobilistes qui estiment qu’on leur manque de respect, soit par leur client parce que ça ne va pas assez vite à son goût. Bref, impossible pour un déménageur de ne pas faire de mécontents…

  6. @Julien
    Quand on a un grand logement à déménager, on paie plus, quand on habite dans un 3ième étage, on paie plus, quand la distance entre les 2 logements est grande, on paie plus. Alors quand on habite près d’une piste cyclable, on devrait s’attendre à payer plus. Votre argument sur les coûts de déménagement est le même que celui qui ne trouve pas de place pour stationner et qui gare son véhicule en double en se mettant sur les clignotants, son problème est réglé, il ne perd pas de temps et d’argent, les autres, ce n’est pas important et il reste une voie de toute façon.

    Avec de tels arguments, tous les automobilistes pourraient faire des excès de vitesse et griller des feux rouges car cela coûte temps et argent.

    Si les déménageurs et ceux qui déménagent planifient à l’avance, il y aura beaucoup moins d’impact pour tous.

    Pour les images ci-dessus, la solution aurait été d’installer des panneaux d’interdiction de stationner pendant la durée du déménagement. Ensuite, on mets des cônes pour bloquer la piste cyclable et faire une voie temporaire sur la chaussée pour piétons et cyclistes sur quelques mètres. Cela coûte peut-être 100$ de plus mais de cette façon, c’est tolérable…

  7. Personnellement je vois deux catégories de conducteurs : les auto-solistes égocentriques qui sont la cause de tous les problèmes de circulation, et les travailleurs (camionneurs, déménageurs et livreurs de toutes sortes) qui font leur boulot du mieux qu’ils peuvent dans le bordel créé par les auto-solistes égocentriques.

    Je ne comprends franchement pas le problème avec les camions de déménagement. Très rarement ai-je à en contourner un, alors que quotidiennement je dois composer avec des auto-solistes égocentriques qui nuisent de manière bien plus importante à la circulation. Faire des voies temporaires pour le moindre déménagement est à mon avis totalement farfelu et irréaliste, sans compter que ce serait infantiliser la population. Faudrait-il aussi un employé supplémentaire pour faire la signalisation et un autre pour tenir les gens par la main? Un peu de jugement svp, un déménagement n’est tout de même pas un chantier de construction…

    1. C’est vrai que ce n’est pas les camions de déménagement qui sont la cause des problèmes. Ils sont peu nombreux et concentrés à cette période de l’année. La sécurité, effectivement, infantilise la population mais il faut y aller avec les statistiques. Il y a toute sorte de personnes sur les pistes cyclables et les trottoirs et sur les rues il y a également des automobilistes qui conduisent toujours comme s’ils étaient seuls sur la route. C’est la meilleure façon d’éviter des accidents stupides. De mon point de vue, c’était plus pour aider à la fluidité.

      L’égocentrique a le « droit » de faire les mêmes infractions que les camionneurs, livreurs, taxi etc dans mon échelle de valeur. Il n’est pas plus louable d’acheter un paquet de cigarette au dépanneur stationner en double que celui qui livre les caisses de cigarettes de la même façon. J’aimerais qu’on m’explique un jour pourquoi c’est correct de bloquer une petite rue avec une grosse semi-remorque pour livrer de la bière dans un petit dépanneur de quartier alors qu’on parle d’égoisme avec les voitures en infraction. Oui, je sais, le camionneur perdra son emploi s’il respecte le code de la route car il sera improductif mais c’est tout cela le problème, le coût des marchandises ne reflête pas la vraie valeur du travail qui inclu une livraison respectueuse. Alors, le camionneur en est venu à croire qu’il a tous les droits et que c’est correct pour lui. Bon, on a beau être capitaliste et penser que ça fait rouler l’économie mais sur ce principe, on peut bafouer beaucoup de choses.

  8. Dans ce cas précis (photo), il me semble que le camion aurait été moins gênant en étant stationné sur la piste cyclable (dans son axe, parallèle au trottoir), laissant ainsi le trottoir et les places de stationnement sur la rue libres pour déborder à vélo ou à pied. Et ça ne fait faire que 4m de plus aux déménageurs, pas de quoi augmenter le temps ni le budget…

  9. Prostef, nos points de vue se rejoignent. C’est tout le système de livraison qui serait à revoir. Je trouve moi aussi tout à fait aberrant que des semi-remorques soient autorisés à circuler en ville. (En particulier quand c’est pour livrer des marchandises aussi futiles et néfastes que des cigarettes et de la bière.) Mais les camionneurs ne sont pas en cause, on ne stationne pas un 53′ où on veut. C’est tout l’urbanisme de la ville qu’il faudrait repenser, afin d’effectuer les livraisons de proximité uniquement à l’aide de plus petits véhicules. À Portland, en Oregon, l’entreprise B-Line (b-linepdx.com) a fait de ces livraisons sa spécialité, et ce à vélo!

    Guillaume, je suis tout à fait d’accord, j’ai proposé cette alternative dans un commentaire plus haut et c’est sans doute ce que j’aurais fait.

    1. En effet, j’avoue que je n’avais pas tout lu en détails. Sujet compliqué, autant d’avis et de possibilités que de personnes différentes…Faisons au mieux. Je suis sûr que tous les lecteurs de se blog le font. Mais pas tous les automobilistes de Montréal ou d’ailleurs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s