Cyclistes attention, danger au coin des rues Berri et Cherrier

En revenant du travail vendredi, j’ai été surpris de constater que les poteaux protégeant les cyclistes au coin nord-ouest de l’intersection des rues Berri et Cherrier avaient disparu.

Cet espace, primordial pour assurer la sécurité des cyclistes qui y attendent au feu de circulation, est devenu du jour au lendemain un endroit particulièrement dangereux. Les automobilistes qui arrivent sur Berri par le nord et qui veulent tourner à droite sur Cherrier ne tiennent pas compte des lignes blanches au sol. Seuls les poteaux permettent d’assurer efficacement la sécurité des cyclistes à cet endroit. Je me suis fait klaxonner par une automobiliste. J’avais beau lui montrer les lignes blanches au sol, c’était peine perdue. Elle devait penser que la ligne était celle qui lui indiquait son couloir pour tourner à droite. Vivement le retour des poteaux!

Je viens de regarder à nouveau le trajet du Tour de l’Île et je me dis que c’était sans doute pour permettre le passage des vélos puisqu’ils passaient par Berri. Si c’est le cas, je comprends qu’ils aient été retirés à l’avance puisque tout ne peut être fait la veille. Quand même, j’espère qu’ils seront là ce matin!

Publicités

2 commentaires

  1. Les habitudes sont l’une des causes de danger dans le code de la route et cela vaut pour les vélos, les piétons et les automobilistes. On change le sens d’une rue, on annonce 2 semaines à l’avance avec des panneaux que la signalisation va être modifiée, il y a toujours des gens surpris ou qui ne veulent pas changer leurs habitudes (voir la saga Christophe-Colomb sur le plateau) Ce matin encore, il y avait des autos qui roulaient dans la nouvelle voie réservée aux autobus sur la rue St-Joseph (en vigueur ce matin). Certains par habitude, d’autres par effronterie et irrespect des autres.

    C’est la même chose sur l’ilôt de protection Cherrier-Berri. Rien n’indique clairement aux automobilistes, surtout ceux qui ne passent jamais à cet endroit, que c’est une zone habituellement réservée aux cyclistes. D’ailleurs, les poteaux n’étaient pas présent à l’ouverture des pistes cyclables ce printemps et il fallait se méfier. Pour ma part, j’essaie de ne prendre rien pour acquis et je reste derrière la ligne comme si j’arrivais de l’autre sens (Berri vers le sud). Cependant, depuis le nouveau règlement qui nous donne le droit de ne pas obligatoirement utiliser les pistes cyclables, il m’arrive tout simplement d’éviter l’ilôt en empruntant toute la voie de Cherrier pour tourner à gauche sur la piste cyclable Berri. Cela évite l’attente aux lumières (c’est pénible à cet endroit) et la dernière fois que je suis passé, il y avait de la construction sur Cherrier, aucune voiture…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s