État du vélo 2010 : les faits saillants

Vraiment, cette année, je dis un gros merci à Vélo Québec. Les cyclistes urbains de Montréal sont particulièrement choyés ces jours-ci!

D’abord hier avec la conférence de Mikael Colville-Andersen à la Grande bibliothèque. Puis aujourd’hui avec le dévoilement de l’étude quinquennale L’état du vélo au Québec 2010 où on pourra se mettre sous la dent tous les détails sur l’univers cycliste québécois actuel.

Voici les faits saillants de l’étude, qui étaient sous embargo jusqu’à 14 h aujourd’hui. Je promets de revenir sur le sujet pas mal souvent au cours des prochains jours!

Faits saillants

Avec la quatrième édition de L’état du vélo au Québec, on constate une progression globale du vélo en fonction de plusieurs paramètres.

  •  4 millions de cyclistes, dont 3,1 millions de cyclistes adultes (500 000 de plus qu’en 2005);
  • Le nombre de cyclistes qui utilise le vélo à des fins de transport a doublé : 37% des cyclistes utilisent le vélo occasionnellement ou quotidiennement comme moyen de transport. En 2000, la proportion était de 20%. Pour le Québec, c’est 1,3 million de personnes qui se déplacent occasionnellement ou fréquemment à vélo plutôt que par un autre mode de transport.
  • progression de 36% du réseau cyclable en cinq ans (de 6 800 à 9 200 Km). La Route verte à elle seule passe de 3 600 à 4 700 kilomètres entre 2005 et 2010.

 

Le vélo. . . qui transporte

  • . . .et ce ne devrait pas être terminé : le potentiel du vélo dans les déplacements quotidiens est prometteur. À Montréal, Québec et Gatineau, plus du tiers des travailleurs habitent à moins de 5 kilomètres du lieu de travail. À Trois-Rivières et Sherbrooke, c’est près de la moitié d’entre eux.
  • Depuis 2005, le cocktail transport, c’est-à-dire la complémentarité entre le vélo et les transports publics, se met en place. Les supports à vélos sur bus se propagent, la communication autour de l’accessibilité à bord du métro est devenue positive, les stationnements aux stations se sont multipliés et l’accès aux trains de banlieue est maintenant facilité. Le BIXI y donne également tout un sens : deux usagers du BIXI sur quatre le combinent à la marche et 68% y ajoutent le transport collectif.

 

Le vélo. . . qui contribue au développement touristique

•La Route verte est devenue un incontournable au plan touristique, autant par l’utilisation qu’on en fait que par l’envie qu’elle suscite à l’extérieur du Québec. Pour 62% des cyclistes, la présence de pistes ou de routes aménagées est déterminante dans le choix d’une destination pour une randonnée ou un voyage. Lorsque l’on interroge directement les cyclistes qui fréquentent les hébergements cyclistes Bienvenue cyclistes! ce pourcentage grimpe à 85%.

Tous en piste !


La popularité des pistes et voies dédiées aux cyclistes ne se dément pas.

Le nombre d’utilisateurs du vélo comme mode de transport a doublé : 25 % des cyclistes en 2000, 53 % en 2010; total = 388 000 personnes pour qui vélo = transport!

Et quand on se compare…

On compte ici 750 vélos par 1000 habitants. C’est 900 au Danemark, 1125 aux Pays-Bas. C’est 228 en France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s