Le Tour du Silence : roulez ce soir en mémoire des cyclistes décédés sur les routes du Québec

Le Tour du Silence a été organisé pour la première fois à Dallas au Texas en 2003 sous le nom The Ride of Silence par Chris Phelan. Celui-ci souhaitait réagir à la mort de son ami happé alors qu’il roulait à vélo. Le Tour du Silence est désormais un événement qui se déroule dans environ 400 villes le troisième mercredi de mai chaque année. Le Québec a été particulièrement touché par la tragédie de Rougemont l’année dernière alors que trois cyclistes ont été happés mortellement par un automobiliste. Ce soir, des cyclistes rouleront à nouveau afin d’honorer les cyclistes qui sont décédés sur les routes de la province.

Au Québec, les différentes éditions du Tour du Silence sont organisées sous l’égide de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC). L’objectif est qu’il se tiennent au moins un Tour du Silence par région administrative « de manière à attirer l’attention des différents usagers de la route et favoriser une sensibilisation à l’échelle provinciale », selon le site Internet de l’organisme.

L’événement, qui débute à 18 h 30, est ouvert à tous les cyclistes ainsi qu’à tous les usagers de la route. Il s’adresse également à tous ceux qui désirent rouler sur la route, mais qui, par crainte, s’abstiennent de le faire.

Le Québec a connu une année record de participation en 2010 avec 8 000 cyclistes. Chaque randonnée comprend un trajet d’une vingtaine de kilomètres et les cyclistes roulent à une vitesse moyenne de 18 km/h. Ils roulent en silence et sont escortés par des policiers. Des arrêts symboliques sont effectués à quelques endroits afin d’honorer la mémoire de défunts cyclistes, toujours selon le site de la FQSC.

Le port du casque est obligatoire.

Voici la liste des messages de sécurité véhiculés lors de l’événement :

  • Sensibiliser les clubs et les cyclistes à la très grande importance d’agir en citoyens responsables sur les routes
  • Rappeler les trop nombreux incidents et accidents graves que subissent les cyclistes
  • Sensibiliser à la vulnérabilité des cyclistes
  • Encourager un comportement courtois
  • Le port du casque obligatoire
  • Rappel de certains articles méconnus du code de la route (ex: dépassements, distance latérale minimale à respecter)
  • Accorder la place qui est la leur aux cyclistes sur la route (par les autres usagers)

Les photos de l’édition 2010 sont ici.

+ Les articles de Rouler à vélo à propos de l’édition 2010 du Tour du Silence.

+ Un article de La Presse.

Publicités

Un commentaire

  1. La cause est excellente et l’évènement une bonne idée, mais… l’obligation de porter le casque à cette occasion constitue une sorte d’ironie fétichiste. Ceux qui sont morts sur la 112 l’an dernier portaient le casque… Je ne vois pas en quoi le casque devrait êttre obligatoire pour un tel évènement, puisque la sécurité des cyclistes dépasse largement le simple fait de porter un casque ou pas.
    Je n’y serai donc pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s