« BIXI était prêt à mettre les clés sous la porte »

Le journaliste André Noël de La Presse dévoile certains détails entourant les négociations du financement de BIXI entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec. Personne ne veut parler, mais l’article donne tout de même certaines précisions. Le journaliste s’est notamment entretenu vendredi avec le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Michael Applebaum.

En résumé, la Ville a travaillé très fort pour sauver BIXI et le ministère des Affaires municipales ne voulait pas porter l’odieux de mettre fin à l’aventure BIXI, selon l’article. Avec le succès que connaît le système de vélo en libre-service tant à Montréal qu’à l’étranger, je ne voudrais pas être celui ou celle qui y mettra fin! Des négociations intensives se sont déroulées pendant une semaine et une solution acceptable pour tout le monde a été trouvée.

Quand je dis tout le monde, veuillez exclure de cette liste les partis d’opposition qui réclament plus de transparence quant aux finances de BIXI. Je ne crois pas qu’ils soient contre le financement de BIXI, mais ils veulent obtenir un accès aux livres comptables afin de pouvoir constater de quelle façon est géré l’organisme.

Par ailleurs, j’ai eu quelques échanges avec des amis à propos du financement de BIXI et certains se demandent vraiment pourquoi ils sont obligés de financer un système qu’ils n’utilisent pas. Je vais revenir sur le sujet prochainement, mais je trouve que ça revient à se demander pourquoi on doit payer pour le système de santé même si on est pas malade. Ce n’est quand même pas d’hier que le Québec a mis en place des systèmes sociaux et de transports publics financés par nos impôts et nos taxes afin de rendre ces services accessibles à tout le monde. Mais bon, comme je le disais, j’y reviendrai!

Le conseil municipal sera saisi lundi de la demande de prêt de 37 M$ par la Ville de Montréal à la Société de vélo en libre-service pour que celle-ci puisse payer sa dette envers Stationnement de Montréal.

Plus de détails dans l’article.

Publicités

Un commentaire

  1. A much better example is free parking. Why do I have to pay for that when I don’t use it? Lots of public land is dedicated to providing free space for individuals to park their private autos, why? Non-drivers subsidize parking spots to a much greater extent than drivers subsidize bixi, I’m sure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s