Les sas pour vélos arrivent à Seattle

Les sas vélos, ou Bike Boxes an anglais, arrivent à Seattle. Déjà présentes à Portland en Oregon et dans plusieurs autres villes dans le monde sauf Montréal, les sas vélos permettent aux cyclistes d’attendre devant les voitures aux intersections. Ils facilitent le virage à gauche et surtout créent un endroit sécuritaire pour les cyclistes qui arrivent des autres directions. De plus, ils rendent plus évidente pour tous la présence de cyclistes au coin des rues.

À l’intersection où le premier sas vélo de Seattle a été installé, il sera désormais interdit de tourner à droite au feu rouge. Comme le mentionne Tom Fucoloro sur le Seattle Bike Blog, qui m’a gentiment permis d’utiliser ses photos, les cyclistes utilisent déjà l’espace devant les voitures pour attendre le feu vert. Le sas vélo leur permettra de demeurer en avant des voitures tout en dégageant l’espace réservé aux piétons afin qu’ils puissent traverser.

Cliquez ici pour voir à quoi ressemblait cette intersection avant l’arrivée du sas vélo.

J’aimerais tellement voir des sas vélos à Montréal. Le besoin existe! Surtout que bon nombre de conducteurs immobilisent leur véhicule après la ligne d’arrêt. Quand ces voitures veulent tourner à droite, elles s’avancent trop et bloquent le chemin des cyclistes qui arrivent par la droite et pourraient continuer leur chemin sur une flèche verte. Avec un sas et une bande cyclable qui y mène, le problème semble résolu!

Il paraît que ces sas vélos sont dispendieux. Peuvent-ils coûter plus cher que le nouveau pont de la 25? Imaginez le nombre de sas vélos que l’on pourrait obtenir avec l’argent d’un pont qui amènera encore plus de voitures à Montréal!

Au moment de refaire les rues, pourquoi ne pas intégrer des sas vélos et des bandes cyclables automatiquement plutôt que de repasser plus tard, si un plus tard existe pour ces aménagements nécessaires?

Information trouvée grâce à Seattle Bike Blog sur Twitter.

Publicités

5 commentaires

  1. ça me semble être pas mal en effet! En plus ça légitimise encore plus la présence du vélo dans nos rues, en prenant officiellement la pôle position aux feux rouges… ça serait bien que le feux passe au vert pour les cyclistes avant celui pour les automobilistes, leur laissant ainsi quelques secondes d’avance pour prendre leur vitesse de croisière.
    Avec ce genre de système, le conducteur automobilie se sent vraiment à l’étroit et perd officiellement son monopole des voies.

    1. Comme vous je suis en faveur d’un feu prioritaire pour les cyclistes. Il pourrait s’agit du même feu que pour les autobus. Ce dernier pourrait être allongé de quelques secondes afin de permettre aux cyclistes puis aux autobus de s’engager dans la voie de circulation avant les voitures.

  2. Il y en a même à Versailles – banlieue de Paris de la taille du Plateau… il serait temps que ça vienne à Montréal !
    Cela dit la seule chose qui règle le problème des vélos se faisant couper la chique par les voitures, c’est l’interdiction visant ces dernières de tourner à droite. Autant dire que c’est pas deman la veille que le problème va se régler.

    Et puis j’aime bien votre neutralité affichée : la plupart des voitures ne s’arrêtent pas « proche » mais bien « sur » la ligne…

  3. Dispendieux, cela dépend du nombres d’études, de réunions, d’ingénieurs et autres. Il est sûrement possible d’utiliser les informations existante et utiliser cela au Québec.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s