En ville sans ma voiture : une semaine d’activités

Je viens tout juste de regarder la programmation de la huitième édition de l’événement En ville sans ma voiture!. La journée officielle demeure le mercredi 22 septembre où une très petite partie du centre-ville sera fermée à la circulation automobile pour quelques heures savamment choisies en dehors des heures de pointe habituelles. On veut sensibiliser les automobilistes à délaisser leur véhicule pour leurs déplacements à Montréal, mais d’un autre côté jamais on osera freiner réellement l’ardeur des banlieusards en auto en fermant le centre-ville aux heures de pointe. Veut-on réellement faire une différence pour améliorer la qualité de vie des Montréalais?
Dans le texte officiel de l’AMT, on propose aux Montréalais de faire l’expérience du transport actif et collectif durant cinq jours consécutifs. Plusieurs Montréalais pourraient facilement délaisser leur voiture et passer au vélo, à la marche, à l’autobus et au métro. D’un autre côté, il me semble qu’une bonne partie de la congestion automobile dans la métropole est causée par les banlieusards, ces citoyens de la région métropolitaine qui ont fait le choix conscient d’aller s’installer en dehors des ponts tout en sachant pertinemment qu’ils passeraient des heures et des heures à chaque semaine à polluer dans leur véhicule plutôt que de passer ce temps avec leur famille ou à jouer au badminton ou à faire quoi que ce soit de plus intéressant.
Il me semble que le texte de l’AMT, une agence au mandat régional et pas seulement montréalais, devrait être révisé et s’adresser à tous les citoyens de la région montréalaise.
Programmation
Chacune des journées de la semaine d’En ville sans ma voiture portera sur un thème précis. Au menu : tables rondes, ateliers, kiosques d’information et expositions au Complexe Desjardins. Les activités sont nombreuses, les sujets paraissent très intéressants. Petit bémol, à moins d’avoir congé cette semaine, pas moyen d’assister à un des ateliers puisque toute la programmation est prévue entre 9 h et 18 h. S’adresse-t-on à la population en général ou aux gens du milieu qui ne manqueront pas de participer à ces activités puisqu’ils seront payés pour le faire? Je vais essayer de participer aux ateliers du midi et de fin de journée.

Lundi 20 septembre : Environnement

Mardi 21 septembre : Santé publique et sports

Mercredi 22 septembre : Transports actifs et collectifs (en plus de la journée En ville sans ma voiture! avec parc urbain sur la rue Sainte-Catherine)

Jeudi 23 septembre : Vélo

Vendredi 24 septembre : Véhicules alternatifs et innovations technologiques

Journée vélo

9 h 30 à 10 h 30 : Conférence de Pascal Octeau intitulée Vers de nouveaux modes de propulsion (STM)

11 h à 11 h 30 : Lancement très attendu du Bulletin de déplacements alternatifs de CIBL (101,5 Radio-Montréal)

11 h 30 à 12 h 30 : Table ronde – Cohabitation auto-vélo : confessions et solutions (à ne pas manquer!)

12 h 30 à 13 h 30 : Atelier – Bixi sous toutes ses formes

13 h 30 à 14 h 30 : Conférence – Le vélo pour les personnes handicapées visuelles par Guylaine Cataford (INLB)

14 h 30 à 16 h : Diffusion de vidéos

16 h à 17 h : Conférence – La semaine Mon cégep à vélo!

17 h à 18 h : Conférence – Le code de bonne conduite et la sécurité à vélo par Wade Eide de l’Association cycliste canadienne

On pourra de plus essayer des vélos et assister aux ateliers des partenaires vélo de l’événement que sont Vélo Québec, MEC et Dumoulin bicyclettes. Bonne semaine sans voiture (en dehors des heures de pointe, quand  même)!

Publicités

Un commentaire

  1. je pense que ces journées sont effectivement pas très utiles ca me semblerait plus judicieux de faire des sondages auprès des automobilistes dans les bouchons pour faire prendre conscience du ridicule de certains à prendre la voiture au regard de la distance parcourue. Je pense que l’on nous a tellement mis dans la tete et le coeur des voitures que beaucoup de gens ne concoivent plus de trajet autrement qu’en voiture. Personnelement il y a 6 ans je me suis apercu de mon erreur, je venais tous les jours en voiture, je dormais j’étais dans une prison mobile enfin quand il n’y avait pas de bouchon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s