Pédaler à vélo pour manger gratuitement dans un hôtel de Copenhague

Il y a de ces nouvelles surprenantes qui font le tour du monde en quelques heures. J’ai vu cette nouvelle la semaine dernière sur un site et depuis je crois qu’une cinquantaine d’articles ont été publiés, seulement en français, un peu partout sur la planète.

Les clients du Crowne Plaza Hotel de Copenhague sont invités à pédaler sur un vélo environ un quart d’heure afin de produire 10 watts/heure d’électricité. Depuis hier, les clients qui acceptent de relever le défi ont droit à un repas d’une valeur d’environ 37 $.

Deux vélos installés dans le hall de l’établissement permettent de rouler tout en produisant de l’électricité. On pourra suivre sur un écran la quantité d’électricité produite. Cette dernière est stockée dans une batterie avant d’être réintroduite dans le système électrique de l’hôtel. Si l’initiative est un succès, elle pourrait être étendue aux 21 hôtels de la chaîne au Royaume-Uni.

Imaginez si tous les vélos stationnaires du monde entier étaient reliés à des systèmes d’alimentation électrique! Il s’agirait d’une petite révolution verte et sportive. Souhaitons que la technologie se démocratise rapidement.

Personnellement, j’en veux un chez-moi!!! Quel beau principe alliant écologie et santé physique. Imaginez si tout le monde (ou ceux et celles qui le veulent bien) devait pédaler quinze minutes pour que le téléviseur reste allumé quelques heures. Un peu d’activité avant la sédentarité! Et c’est le rêve pour réduire la facture d’électricité l’hiver. Vraiment, si quelqu’un entend parler d’une version légale, sécuritaire et qui fonctionne efficacement au Québec, j’aimerais bien en savoir davantage!

Advertisements

3 commentaires

  1. Greenwashing.

    C’est économiquement ridicule: 10 watt-heure coûtent ici 0,06¢, soit un quizième de cenne, et on donne 37$ de récompense! Si un million de personnes se mettaient à cette nouvelle mode, soit pédaler 15 minutes par jour, on produirait un total de 10 mégawatt-heure, soit l’équivalent de 600$ d’électricité. C’est minuscule si on considère le coût de fabrication de tels systèmes, qui se chiffre probablement à quelque chose comme 1000$ le vélo, incluant batterie, électronique, etc. Avec un demi million de vélos, un demi-milliard d’investissement rapporterait 600$ par jour…

    La seule chose que je vois de positive là-dedans, c’est que ça souligne le peu d’énergie requise pour se déplacer de la maison au bureau à vélo.

  2. Merci de la précision économique! Peut-être les innovations technologiques futures permettront-elles de produire plus d’électricité de cette manière afin de rendre le geste rentable économiquement et écologiquement. En attendant, c’est moins tentant vu la petite quantité d’électricité produite et le niveau d’économies possible pour les particuliers.

  3. Bonjour,
    Oui, effectivement ce n’est pas un moyen économique de produire de l’électricité, mais si ca peut encourager des gens à bouger et de prendre conscience comment ca prend d’énergie pour générer 10watt, on aura gagné sur deux plant. C’est une belle initiative de la chaîne d’hôtel. Bravo!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s