Une piste cyclable sur la rue Laurier à l’étude

La STM propose d’aménager une piste cyclable sur la rue Laurier en réponse aux craintes pour la sécurité des cyclistes soulevées par les élus de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal à propos de de la voie réservée aux autobus sur le boulevard Saint-Joseph, rapporte la journaliste Carole le Hirez dans le journal Le Plateau. C’est dommage parce que j’aime bien circuler sur Saint-Joseph. Mais on dirait que le message envoyé aux cyclistes ressemble un peu à du « pas dans ma cour », ou dans ce cas-ci, du « pas sur ma rue ».

Je crois que tout devrait être fait pour que les autobus puissent rouler rapidement, efficacement et de façon sécuritaire puisque chaque véhicule transporte des dizaines de passagers. Je comprends également les chauffeurs d’autobus de ne pas aimer partager la rue avec les cyclistes. Le sentiment est réciproque. Et je suis en faveur de la venue d’une nouvelle piste cyclable sur une rue assez fréquentée.

Mais si une petite rue comme, disons Rachel pour parler d’un exemple déjà concrétisé, peut accueillir une piste cyclable, je ne comprends pas pourquoi on ne pourrait pas créer une piste cyclable aussi sur Saint-Joseph, beaucoup plus large comme rue. Il y a bien trois voies sur cette artère non?

Pourquoi pas une voie réservée pour une piste cyclable, une voie réservée pour les voitures et une voie réservée pour les autobus qui, en dehors des heures de pointe, reviendrait aux automobiles. En plus, on ne parle que d’un côté. De l’autre, le nombre de voies pour les automobiles et les autobus ne changerait pas.

Je sais que les deux rues sont très rapprochées. Mais le même principe de multiplication des voies pour les automobilistes s’applique également aux cyclistes. Plus il y a de kilomètres de routes et d’autoroutes, plus il y a de voitures. Plus il y aura d’aménagements routiers pour les cyclistes, plus les gens rouleront à vélo. Les pistes cyclables de Montréal commencent à être engorgées aux heures de pointes. Rien pour encourager les cyclistes potentiels à délaisser leur voiture qui, elle, bénéficie de pas mal plus de rues aménagées pour son bonheur.

Advertisements

2 commentaires

  1. Ça m’a paru assez bizarre à moi aussi… Considérant que la rue Laurier est facilement cyclable. Tout ce qui aurait à faire là dessus serait de mettre des voies à contresens à l’est à partir d’un peu plus loin que St-Hubert.

    Ça serait déplorable d’avoir une Rachel II, considérant à quel point cette piste là est un bordel.

    1. Rachel II, on dirait vraiment le titre d’un film d’horreur. On devrait faire une bande-annonce! J’imagine déjà une voix macabre dire des trucs du genre :

      À chaque coin de rue, il vous guettait, vous observait, vous attendait… le danger.

      À chaque coin de rue toute visibilité semblait s’estomper, les automobilistes oublier l’existence d’une piste cyclable sur cette rue et vos freins vous lâcher…

      Mais vous n’avez encore rien vu…

      Rachel II…

      Bientôt sur une rue près de chez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s