Critique de Google Maps pour vélos


La dernière nouveauté de Google s’adressant uniquement aux cyclistes de quelques villes américaines pour l’instant, je vous propose un résumé de l’expérience vécue par des journalistes du New York Post qui ont essayé Google Bike Maps. Tous les passages traduits l’ont été par l’auteur de ce blogue et je vous invite à lire l’article d’origine. En quelques mots, les deux journalistes américains disent qu’un casque ne sera probablement pas suffisant pour protéger les cyclistes de la plus récente application de Google.

Les journalistes indiquent que le moteur de recherche leur a offert des trajets comportant de potentielles erreurs fatales. Rien de moins. Google Maps a parfois préféré des routes ne comportant pas de bandes cyclables, envoyé les cyclistes sur des routes très passantes et fait prendre le côté nord d’un pont plutôt que le côté sud où se trouve une piste cyclable. Des sentiers piétonniers interdits aux vélos dans Central Park sont indiqués comme étant des pistes cyclables. Des itinéraires sécuritaires ne sont pas proposés même lorsque préférables et accessibles.

Google admet ne pas posséder de l’information de qualité en ce qui concerne les parcs. L’équipe qui s’occupe de l’application travaille à améliorer les informations qui sont offertes. Comme ils apprendront certainement de leurs erreurs, souhaitons que les programmeurs éviteront ce genre d’écueils dans les villes du Québec. La plupart des intervenants dans les quelques articles lus sur le sujet mentionnent tout de même que les efforts de Google envers le vélo méritent une petite tape dans le dos. Si Google Bike Maps peut encourager des automobilistes qui se sentent plus en sécurité lorsqu’ils déterminent leur itinéraire en ligne à faire la même chose à vélo, tout le monde en sortirait gagnant.

Une mise en garde est inscrite lorsque des recherches d’itinéraires sont effectuées avec le mode « en vélo » : La fonctionnalité Itinéraires à vélo est en version bêta. Soyez prudent. En outre, si vous trouvez des itinéraires à vélo ne figurant pas sur le plan, des rues non adaptées aux cyclistes ou d’autres problèmes, n’hésitez pas à nous en informer.

Une autre critique : il n’y aurait pas d’application pour téléphone intelligent, forçant les cyclistes à imprimer le trajet et à le conserver-consulter… en roulant ou aux intersections. Pas très pratique. J’imagine qu’une application sera conçue lorsque le système sera au point.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s