Les cyclistes invités à signaler les nids-de-poule

J’entends souvent les automobilistes dans mon entourage se plaindre des nids-de-poule. Avec raison dois-je admettre. Imaginez maintenant rouler avec un vélo dans un nid-de-poule spécialement conçu pour des automobiles. Les risques d’accidents existent en toutes circonstances, mais la piètre qualité de la chaussée à certains endroits au printemps représente une période particulièrement difficile pour les cyclistes. En plus de devoir rééduquer plusieurs automobilistes qui ne semblent pas savoir ce que sont ces machins à deux roues sur lesquels des humains circulent, il faut regarder où on va en regardant en avant, par terre, à gauche, à droite, bref, un peu trop partout à la fois.

CAA-Québec invite piétons, cyclistes et automobilistes à signaler les nids-de-poule à l’aide d’un formulaire. Les informations sur les nids-de-poules sont publiées sur le site du CAA-Québec et peuvent être consultées en tout temps.

Par ailleurs, il existe trois types de bris sur la chaussée qui sont souvent rapportés au printemps :

Nid-de-poule : trou de forme généralement arrondie, au contour bien défini, de taille et de profondeur variables, dû à la perte complète du revêtement routier.

Pelade : décollement par plaques du revêtement routier. Contrairement au nid-de-poule, où la fondation de la route est exposée, la couche de matériau sous le revêtement demeure bien visible.

Bris autour d’une plaque d’égout : affaissement de faible à important autour de la plaque d’égout (ou autour de tout accessoire de rue).

CAA-Québec indique avoir transmis aux autorités concernées une moyenne annuelle de 2 000 signalements au cours des dernières années. Je vous invite également à m’envoyer vos photos à l’adresse velo[a r o b a s]rouleravelo.com. L’opération de colmatage des nids-de-poule débute ces jours-ci à Montréal.

Publicités

4 commentaires

  1. Finalement, il y en avait trop. J’aurais passé à journée à en faire la cartographie. Donnons un peu de temps à la ville de Montréal pour les boucher. Après tout, le CAA-Québec n’est-il pas plus préoccupé par les nids-de-poule sur les grandes artères? Y me semble que c’est plutôt un club de grand voyageurs, cette organisation…

    1. C’est vrai que si on commence maintenant à les photographier ou à les cartographier, on a pas fini! J’ai hâte de voir l’état des pistes cyclables. Pour le CAA, on verra bien s’ils publieront les nids-de-poule situés dans les rues résidentielles aussi.

  2. C’est vrai que si on commence maintenant à les photographier ou à les cartographier, on a pas fini! J’ai hâte de voir l’état des pistes cyclables. Pour le CAA, on verra bien s’ils publieront les nids-de-poule situés dans les rues résidentielles aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s