CYCLAB : l’appel de Bordeaux en faveur du vélo

Près de 600 personnes venues de toute l’Europe ont participé le 4 février 2010 à CYCLAB, la première grande rencontre prospective sur le vélo du futur et le futur du vélo proposée par la Ville de Bordeaux. À cette occasion, la 6e métropole française avec une population de plus de 700 000 habitants pour sa région métropolitaine, a lancé « l’appel de Bordeaux », un texte adopté par l’assemblée réclamant la généralisation des choix et des engagements en faveur du vélo, à travers notamment une refonte du code de la route pensé pour les transports passifs et ne correspondant plus au développement de la pratique urbaine du vélo.

CYCLAB, événement de réflexion sociologique, politique, industrielle et citoyenne, a abordé plusieurs thématiques du vélo urbain dont le design et l’espace urbain. Les intervenants internationaux, institutionnels français et européens, responsables d’associations d’usagers, sportifs et chefs d’entreprise s’étaient donné pour objectif de réfléchir au futur du vélo et de son utilisation dans le développement de la ville durable.

Souhaitons que le colloque À pied, à vélo, des villes actives! qui se déroulera à Montréal en juin pourra bénéficier de l’expérience de participants ayant contribué à CYCLAB. Les intervenants ont jusqu’au 22 février afin de proposer un sujet au colloque.

En attendant, voici le texte sur lequel se sont entendus les participants à la conférence CYCLAB :

A vélo !

L’appel de Bordeaux

Nous appelons à la généralisation des choix et des engagements en faveur du vélo.

Nous souhaitons que le développement de l’usage du vélo soit une nécessité qui, rapidement, s’impose à tous les décideurs. Persuadés que les transports actifs apportent des réponses aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques du 21ème siècle, aux questions de pollution atmosphérique, de bruit, de pathologies, de pouvoir d’achat des ménages, de difficultés budgétaires des collectivités territoriales, d’érosion du lien social,

Nous appelons à :

une refonte du code de la route pensé pour les transports passifs qui ne correspond plus à l’émergence du vélo et à son développement. Le nouveau code devra faciliter l’usage du vélo et sécuriser les cyclistes, la coexistence entre les modes de déplacement s’appuyant sur un partage de l’espace urbain et l’accès de tous des jeunes comme des seniors à la pratique du vélo,

l’inscription du vélo dans la définition des politiques urbaines, notamment son intégration systématique dans la voirie, permettant aux transports actifs de s’effectuer de manière sûre et efficace,

la production de nouveaux vélos, grâce à l’innovation industrielle proposant des vélos confortables, sûrs, et d’un prix accessible au plus grand nombre, fruits d’une collaboration active entre la recherche et l’industrie,

choisir le vélo, au quotidien dans les différents déplacements urbains et interurbains afin de conjuguer santé, équilibre personnel et plaisir de ville.

Publicités

2 commentaires

  1. Bonjour Isabelle,

    Il me fait plaisir d’ajouter un lien vers votre blogue sur le vélo que j’aime bien lire.

    Je vous souhaite une très agréable journée.

    Dominic Ratthé, auteur de Rouler à vélo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s