Éthique et vélo urbain

Avelocitoyenslogo

La saison 2009 de vélo urbain peine à débuter malgré l’arrivée de Bixi dans les rues de la métropole. La faute au temps trop frais, bien entendu. Pourtant, le lancement du système de vélo en libre-service à Montréal a beaucoup fait parler de lui, notamment en raison de la controverse entourant le pseudo-véritable blogue avelocitoyens.com.

Je sais, la controverse est terminée, la vérité est sortie au grand jour depuis déjà un petit bout de temps déjà et je suis cruellement en retard dans les mises à jour de ce blogue. Je n’étais d’ailleurs pas certain de recommencer à bloguer cette saison-ci sur le vélo urbain. Pas par manque d’intérêt! Le sujet est toujours aussi passionnant à mes yeux et visiblement il mérite d’être couvert autrement que par des personnages de boîte de pub se faisant passer pour des humains.

Je ne reviendrai pas sur toute l’affaire que le journaliste et blogueur Patrick Lagacé de La Presse/Cyberpresse a brillamment dévoilée au grand jour. Vous pouvez d’ailleurs lire ce qui a été écrit sur le sujet ici. Patrick Lagacé m’a contacté quelques jours avant la publication de ses articles. Il m’a posé des questions sur mon appartenance au groupe Facebook de À vélo citoyens. Je lui ai alors précisé que j’avais été ajouté comme administrateur indépendamment de ma volonté et qu’il ferait mieux de contacter les autres gens du blogue s’il voulait parler à quelqu’un parce que j’écrivais mon propre blogue sur le vélo urbain et que je ne voulais pas me présenter en tant que représentant de À vélo citoyens, ce que je n’étais pas.

C’est à ce moment qu’il m’informe que les trois personnes qui tiennent le blogue À vélo citoyens sont une pure création d’une agence de pub et qu’elles n’existent pas réellement. Autrement dit, que mes échanges par courriel avec Mélanie Gomez ne sont pas réels puisqu’elle n’existe pas. Ça ne tourne pas toujours rond dans l’univers des blogues montréalais sur le vélo urbain.

Je ne reviendrai pas sur ma réaction à cette nouvelle puisqu’elle se trouve résumée dans cet article de Patrick Lagacé paru sur son blogue uniquement. J’aimerais simplement vous assurer que j’existe pour de vrai! Mon blogue n’est peut-être aussi beau que celui de À vélo citoyens, mais je l’assume et j’écris sur le sujet avec joie, passion et malgré tout assez peu d’assiduité.

Je suis déçu que ce blogue n’en soit pas un animé par de vraies personnes (façon de parler), disons par de vrais passionnés de vélo urbain n’ayant pas été mandatés par Stationnement de Montréal. J’ose croire que l’intérêt pour le vélo urbain grandira avec l’arrivée des beaux jours et des traditionnels reportages sur le smog dans les bulletins de nouvelles.

Les frais du Bixi sont trop élevés

Je demeure très enthousiaste par rapport à Bixi que je compte bien essayer prochainement. Mais vraiment, 5 $ par 24 heures… C’est trop! Peu importe que ce soit plus ou moins cher qu’ailleurs, c’est assez pour décourager bien des gens. Disons que c’est plutôt un prix correct pour les touristes… Mais pour les Montréalais, c’est nous prendre pour des valises. Valises qu’on ne peut d’ailleurs pas vraiment amener avec soit en Bixi vu le manque de rangement qui accompagne le vélo.

 

Je reviendrai certainement-prochainement-souvent sur le vélo en libre-service à Montréal. Le site bixi.com est par ailleurs très joli. Je le visiterai assidument au cours des prochains jours pour savoir à quel point il est fonctionnel. Entretemps, je vous souhaite une très agréable saison de vélo urbain!

Advertisements

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s