Lâchez les cyclistes! – un éditorial à lire dans La Presse

La journaliste Nathalie Collard publie aujourd’hui dans le quotidien La Presse un commentaire intitulé « Lâchez les cyclistes! » où elle qualifie d’aberrant l’acharnement des autorités à l’endroit des cyclistes sur le pont Jacques-Cartier.

Voici le début de son texte :

On a appris la semaine dernière dans les pages de La Presse que la Sûreté du Québec souhaite resserrer la surveillance sur le pont Jacques-Cartier afin d’améliorer la sécurité des cyclistes. A-t-on évoqué l’élargissement de la voie cyclable ou une meilleure signalisation pour les vélos? Pas du tout. Les policiers annoncent qu’ils distribueront davantage de contraventions aux cyclistes qui ne descendent pas de leur vélo pour traverser l’intersection de la sortie de l’île Sainte-Hélène. Et ils puniront également les cyclistes qui portent des écouteurs.

Lire la suite ici.

Publicités

2 commentaires

  1. Ce matin, 16 juillet, il y a avait deux policiers de la SQ du côté de Longueuil pour nous faire descendre de vélo! Ils ont du temps à perdre!
    Pour quand l’élargissement de cette portion ?
    Pour ma part, ç’est la huitième année que j’emprunte cette portion une centaine de fois et je rage à chaque fois !
    Il me semble qu’on ne parle pas de travaux majeurs : il faut déplacer la clôture de quelques pieds, ajouter de l’asphalte ou du béton, installer une chicane à chaque bout pour ralentir les ‘rapidos’ et le tour est joué!

    Si on recueillait toute les contraventions et les remettre ensuite à la Société des Ponts ? N’ont-ils pas la responsabilité de nous fournir un lien sécuritaire d’un bout à l’autre ?

  2. Ce matin 17 juillet nos bons tatas de policier étaient encore sur le pont Jacques Cartier à mettre des contraventions à ceux qui ne traversaient pas la rue à pied à l’ile Notre-Dame. Encore une fois c’est nous autres qui payent pour l’application de lois complètements débiles. Je me suis exécuté comme bien d’autres sous le regard impatient d’automobilistes qui ne comprenait pas ce que nous étions en train de faire.
    On parle de mettre des postes de payages sur les ponts, est-on en train de vivre un projet pilote de nos si intelligentes autoritées.
    Pendant ce temps on continue à voir des gens qui roulent plus de 50 km/h sur le pont alors que c’est la limite de vitesse. Et ou est la police?? Plus facile d’arrêter un cyclisme que d’arrêter une automobile. Y -a-t-il 2 poids, 2 mesures. Faut croire que oui.
    A force de mettre des lois débiles on le fait qu’encourager la délinquance. Quand on arrive a l’intersection on ne regarde pas s’il y a des autos on regarde s’il y a de la police. Voilà le résultat de ce genre de signalisation. Mais, c’est sûrement trop difficile à comprendre de la part de nos spécialistes de la contraventions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s