Une amende de 438 $ sur le pont Jacques-Cartier

Cyclistes, à vos portefeuilles! Les patrouilleurs de la Sûreté du Québec (SQ) ne rigolent pas sur le pont Jacques-Cartier. Un cycliste a cumulé un montant impressionnant de 438 $ en amendes diverses le 10 juillet sur le pont, selon Le Journal de Montréal.

Les reproches de la SQ au cycliste sont :

d’avoir traversé à toute allure la chaussée de la sortie ouest de l’île Sainte-Hélène sur le pont Jacques-Cartier, sans faire l’arrêt obligatoire;

ne pas être descendu de son vélo avant de traverser;

avoir conduit un vélo sans freins avec des écouteurs sur les oreilles.

La SQ estime que les cyclistes ont été assez sensibilisés et l’heure est maintenant aux contraventions. Plus de détails sur le site de Canoe ici.

Advertisements

3 commentaires

  1. avoir conduit un vélo sans freins avec des écouteurs… je te dis depuis qu’ils ont mis des hautes clôtures sur le pont, les gens essaient par d’autres moyens plus originaux de se suicider!

  2. À tout ceux et celles qui prêteront oreille à un irritant problème sur le dernier tronçon de la piste cyclable qui mène à Longueuil, via le pont Jacques-Cartier.
    Vendredi passé, en revenant de Montréal, arrivés à ce dernier tronçon, 2 agents de la SQ distribuaient avec le sourire des contraventions aux méchants cyclistes n’étant pas débarqués de leur vélo, car, là, dans cette zone grise de la piste cyclable, ce point faible où il y a rétrécissement, un petit panneau stipule aux vélomanes de marcher à côté de leur dangereux engin, jusqu’à la fin, en bas, au boulevard Lafayette. Cette étroitesse fait que les vélos sont quand même obligés de ralentir énormément, pour laisser passer l’autre, mais on fait avec, à défaut d’avoir un prolongement de la piste jusqu’au boulevard Lafayette. Quand est-ce que la lumière va allumer, sous la casquette brodée d’un responsable de la SQ, ou qu’un politicien plus vert que les autres va enlever ces 2 panneaux et permettre aux cyclistes soucieux de l’environnement de vaquer tranquille à leur travail, sans se faire passer pour des méchants contrevenants à une loi qui ne devrait pas s’appliquer pour un des SEULS points de liaison avec Montréal?? Y’a-t-il moyen que des bonnes têtes influentes fassent pression pour faire tomber, à cet endroit précis, le règlement du petit cycliste marchant à côté de son vélo? Je fais environ 4000 km de avril à novembre, pour aller au boulot, sauvant de surcroît plusieurs centaines de dollars d’essence, désengorgeant le pont de ma voiture, faisant travailler mes petits et humbles muscles, traînant toujours sur moi ma petite chambre à air de rechange et là, on vient me féliciter de tout ces efforts avec un 37$ d’amende (que je contesterai d’ailleurs). À la place d’incitatifs, d’encouragements à la pratique du vélo, on dirait que dans bien des cas, on nous met les bâtons dans les rayons… En espérant que cette lettre ne tombe pas en bas du pont (c’est vrai, il y a des grillages maintenant, pour ne plus tomber en bas…), et qu’elle serve à faire avancer la cause cycliste et non à remplir encore d’une taxe sournoise les coffres du gouvernement.

    Bernard Lafleur

  3. On sait bien que la principale occupation de la police c’est de mettre des contraventions. Y a juste a voir combien de temps ils mettent quand on a un accident ou un incident. Cela dit il ne faut pas espérer des miracles de la part de notre démocratie. On voit bien qu’à tous les niveaux on dépense bien plus d’argent pour dire ce que l’on va faire que pour le faire.
    A Montréal on veut que les gens utilisent le vélo, le transport en commun, etc. Mais tout cela est de la bullshit, de la petite politicaillerie verte minable dans laquelle nos politiciens sont passés maitre. On batit une piste cyclable sur un pont, piste qui aboutit a un escalier parce que nos dirigents sont trop innocents pour faire le travail en entier. Guerre de cloche, foutaise, on paye des taxes au scolaire, municipale, provincial, federal, taxe de vente et tous les autres raquettes pour nous vider les poches, on veut que quelqu’un fasse ce qu’il y a affaire. Y a de l’argent pour les bouffonneries de la commission Bouchard Taylor, y a surement de l’argent pour finir ce qui a ete commence sur le pont Jacques Cartier.
    Y-a-t-il un politicien a l’ecoute, probablement pas, ils sont dans leur 4 mois de vacances.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s